Marlène Schiappa veut pénaliser le harcèlement de rue et annonce la création d'un groupe de travail

Le gouvernement entend "faire en sorte que le harcèlement de rue ne soit plus toléré dans notre société", a expliqué la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes.

La secrétaire d\'Etat à l\'égalité femmes-hommes, le 28 août 2017, à Paris. 
La secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes, le 28 août 2017, à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Un groupe de travail chargé de plancher sur les moyens de pénaliser le harcèlement de rue sera mis en place mardi 19 septembre, a annoncé la secrétaire d'Etat à l'Egalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, sur le plateau de France 3, dimanche 17 septembre.

Ce groupe de travail sera mis en place "avec les ministères de l'Intérieur et de la Justice", a précisé la secrétaire d'Etat. "Formé de plusieurs députés transpartisans, venant de plusieurs groupes politiques différents", ce groupe aura pour mission d'auditionner "des experts et des expertes".

"C'est réalisable et on va le faire !"

Ces derniers seront chargés de formuler "des préconisations pour que le gouvernement puisse proposer une loi visant à créer une infraction, faire en sorte que le harcèlement de rue ne soit plus toléré dans notre société", a expliqué Marlène Schiappa. Est-il possible de mettre en place une telle infraction ? "Non seulement c'est réalisable, mais on va le faire", a réagi la secrétaire d'Etat.