La femme du jour. Hélène Bidard, adjointe à la mairie de Paris chargée de l'égalité femmes-hommes

Chaque jour, Nathalie Bourrus raconte une femme. Un portrait, mais surtout une rencontre. Aujourd'hui, Hélène Bidard, adjointe à l'égalité femmes-hommes à la mairie de Paris

Hélène Bidard, adjointe à la mairie de Paris chargée de l\'égalité Femmes-Hommes
Hélène Bidard, adjointe à la mairie de Paris chargée de l'égalité Femmes-Hommes (NATHALIE BOURRUS / RADIO FRANCE)

Nom : Bidard. Prénom : Hélène. Age : 37 ans. Métier : adjointe à la mairie de Paris, chargée de l’égalité femmes-hommes.
Le Conseil de Paris a voté hier soir la création d’une Cité des femmes et de l’égalité. 
Hélène Bidard est très heureuse. Car ce projet, elle le porte à bout de bras, avec Anne Hidalgo et la Fondation des Femmes. En bonne communiste qu’elle est, elle n’a pas lâché l’affaire. "Oui, je suis de la génération CPE, dit-elle dans un grand sourire. On était toute une bande : Ian Brossat par exemple". Ian Brossat, qui n’est autre que le monsieur logement -communiste- d'Anne Hidalgo. Hélène Bidard a donc commencé la lutte dans les rues, au milieu des gaz lacrymogènes. "J’y ai rencontré mes amis, mes amours, mes emmerdes, dit-elle dans un éclat de rire spontané. Et nous voilà parties, a parler de ci, et de ça, des femmes bien sûr, et de où on habite. Elle vit dans le 11eme arrondissement, depuis longtemps.

La femme du jour : Hélène Bidard
--'--
--'--

Ah vous êtes génération Bataclan alors aussi…

[Et là, tout bascule. Hélène Bidard se met à pleurer, tout en racontant]

Je me souviendrai toute ma vie. J’allaitais mon deuxième fils, il avait 15 jours, et ça a commencé à tirer.

[Son rimmel noir coule. Je me sens gênée d’avoir parlé de tout ça, mais pas mal à l’aise. Hélène se met à parler de Charlie, je lui parle de Philippe Lançon, très grièvement blessé, qui vient de recevoir le prix Femina et qui est un ami.]

Mais alors, cette Cité des femmes ? (on se ressaisit) 

Ce sera un très grand lieu. 3 000 mètres carrés. Mais pour l’instant, on ne l’a pas. On va donc expérimenter dans un endroit plus petit dans Paris en 2019-2020. Les associations pourront avoir leurs bureaux, il y aura un café, des salles de paroles

On pourra faire du yoga gratuitement ?

[Hélène Bidard rit. Et me raconte que ses enfants en font, dans la cour de récré, et qu’elle a déjà des cours gratuits chez elle le soir.]

Justement, les enfants pourront venir dans la cité ?

Ah oui, les enfants sont naturellement inclus !


[Hélène Bidard est entraînante. On a envie de suivre cette femme. Et d’ouvrir toutes les portes en grand. En tout cas, c’est sûr, ce ne sera pas la cité interdite.]

_____________________________________________________________

Nathalie Bourrus, grand reporter depuis 20 ans à franceinfo, raconte avec sa plume aiguisée et sa voix chaude les tops et les flops, les rires et les larmes d’une femme. Un portrait, mais surtout une rencontre, du lundi au vendredi à 16h56 et 21h51.