Françoise Héritier, une figure du féminisme française s’est éteinte

L’anthropologue, ethnologue et militante féministe française s’est éteinte le 15 novembre à l’âge de 84 ans.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

« Non, les femmes ne sont encore pas, dans notre pays, exactement libres comme les hommes. » déclarait il y a seulement deux ans la militante féministe française. Elle a défendu tout au long de sa vie l’abolition de la hiérarchie entre les sexes.   

Un thème : la domination masculine

Formée à l’anthropologie par Claude Lévi-Strauss, elle le succède comme Professeure Honoraire au Collège de France. L’essentiel de ses recherches se fonde sur la domination du masculin sur le féminin. Elle avait d’ailleurs reçu le 8 novembre le prix spécial du jury Femina pour l’ensemble de son oeuvre.

Militante féministe, elle était membre d'honneur de l’association Femmes & Sciences depuis sa création en 2000. Elle soutenait il y a encore quelques jours le mouvement de libération de la parole des femmes victimes de harcèlement sexuel.

Mort de Françoise Héritier à l\'âge de 84 ans.
Mort de Françoise Héritier à l'âge de 84 ans. (Brut.)