"C'est tellement puissant ce qui est en train de se passer" : en Irlande, les partisans du oui savourent la libéralisation de l'avortement

68% des Irlandais ont voté pour une évolution de la législation sur l'avortement, selon un sondage à la sortie des urnes. Un plébiscite fêté dans les rues de la capitale, Dublin.

Les résultats officiels du référendum sont attendus 26 mai à 18 heures
Les résultats officiels du référendum sont attendus 26 mai à 18 heures (RADIO FRANCE / GAËLE JOLY)

Des cris de joie retentissent dans les rues du quartier Temple Bar, à Dublin. Les premiers sondages à la sortie des urnes sont catégoriques : les Irlandais ont massivement dit oui, à 68%, à la libéralisation de l'avortement vendredi 25 mai. Le soulagement se lit sur les visages des partisans du oui, après une campagne longue et âpre, parfois même violente. "Je n'étais pas du tout confiant, j'avais beaucoup d'espoir mais je n'étais pas sûr. C'est génial d'être fier de son pays, parce que ça ne m'arrive pas tous les jours. Je suis tellement heureux", se réjouit Callam, très ému.

La fête avant les résultats officiels

Les sondages à la sortie des urnes ne demandent qu'à être confirmé par les résultats officiels, attendus samedi en fin d'après-midi. Mais la victoire du oui ne fait aucun doute. "Je suis profondément émue, confie Kim, au bord des larmes. Je n’ai pas arrêté de pleurer tout la journée, c’est tellement incroyable. On l’a fait !"

C’est fantastique, surtout pour toutes ces femmes qui ont accepté de témoigner, raconter publiquement leur histoire, ces femmes qui n’avaient jamais osé parler, muselées par la honteKim, partisane du ouià franceinfo

Des témoignages qui ont porté leurs fruits dans les derniers jours avant le vote. "Ma mère est anti-avortement. Mais depuis mercredi, elle était indécise parce que pendant les trois dernières semaines je ne l’ai pas lâchée. Et vous savez quoi ? Tout à l’heure, elle m’a appelée pour me dire qu’elle avait finalement voté oui, sourit Kim. C’est tellement puissant ce qui est en train de se passer !"

"L'Irlande est en train de changer"

Les femmes ne sont pas les seules à avoir été actives pendant cette campagne. Owen s'est investi. Ses badges Yes collés partout sur son t-shirt le prouvent. "J’avais le sentiment que quelque chose se préparait, l’Irlande est en train de changer. C’est juste incroyable de penser que ce qui était inconcevable il y a quelques mois est arrivé", témoigne le jeune homme, "bouleversé" par l'annonce des résultats.

Au milieu de ce petit groupe, Clelia, venue de France, profite de ce moment historique. "Ça fait un an que je les suis. Les voir comme ça, c'est incroyable. Elles se sont battues, elles attendaient ça depuis tellement longtemps !"

Justice est faite aux femmes pour toutes ces années où elles ont vraiment souffertCleliaà franceinfo

Vendredi soir, la fête a été de courte durée, la fatigue de ces dernières semaines prenant le pas. Mais les célébrations devraient reprendre samedi, dès l'annonce des résultats officiels.