Avortement : qu'en est-il de son autorisation dans le monde ?

Sur le plateau du 20 heures de France 2, la journaliste Stéphanie Perez fait un état des lieux des législations sur l'interruption volontaire de grossesse dans le monde.

FRANCE 2

Quel est l'état des lieux des différents pays du monde sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG) ? L'interdiction d'avorter est désormais une exception en Occident. "Il reste encore la très catholique île de Malte. L'avortement y est totalement interdit. Les femmes qui y auraient recours et leurs médecins risquent trois mois de prison. À Chypre et en Pologne, l'avortement est autorisé, mais seulement en cas de viol, de malformation du foetus ou alors de risque pour la santé de la mère et de l'enfant", explique la journaliste Stéphanie Perez sur le plateau du 20 heures de France 2.

Un droit que la majorité des femmes n'aurait pas

Dans le reste du monde, la tendance est à l'inverse du libéralisme européen en la matière. "Environ 60 % des femmes dans le monde n'ont toujours pas accès librement à ce droit", commente la journaliste. Si l'avortement est légal aux États-Unis depuis 45 ans, l'Iowa vient de voter une loi très restrictive. Certainement une conséquence concrète de la politique pro-vie du président Trump.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une brochure d\'information sur l\'Interruption volontaire de grossesse, dans la salle d\'attente du Centre d\'orthogénie de la materité des Lilas (Seine-Saint-Denis), le 18 janvier 2013.
Une brochure d'information sur l'Interruption volontaire de grossesse, dans la salle d'attente du Centre d'orthogénie de la materité des Lilas (Seine-Saint-Denis), le 18 janvier 2013. (DURAND FLORENCE/SIPA)