Violences entre trafiquants : nouvelle fusillade près d'une école à Cavaillon

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Violences entre trafiquants : nouvelle fusillade près d'une école à Cavaillon
FRANCE 3
Article rédigé par
N.Perez, M.Coste, D.Iberrakene, L.Nahon, France 3 Provence-Alpes, O.Pergament - France 3
France Télévisions

Les habitants de la cité du Docteur Ayme, à Cavaillon (Vaucluse), sont otages de la violence. Une nouvelle fusillade a eu lieu dans la matinée du mardi 21 septembre. Les enfants d'une école primaire ont dû être confinés.

Des détonations ont raisonné à 11 heures, mardi 21 septembre, dans la cité du Docteur Ayme, à Cavaillon (Vaucluse). Le règlement de compte entre trafiquants de drogue n'a pas fait de blessé. Par mesure de sécurité, les 230 élèves des écoles primaires de la cité ont été confinés dans leurs classes, jusqu'à 13 heures. Certains parents sont venus chercher leurs enfants. "Il n'y a pas de police devant l'école", s'agace un père de famille.

Les auteurs toujours recherchés

Dans cette cité de 2 500 habitants au nord de Cavaillon, les attaques armées se sont multipliées au cours des derniers mois. Sur une vidéo amateur tournée le 17 juillet dernier, les trafiquants de drogue s'affrontent à la kalachnikov. Les professionnels de santé refusent désormais de s'y rendre. Il y a un mois, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu dans la cité, et a promis des renforts policiers. "La sécurité, c'est le ressort de l'État, et pas de la ville. Je regrette de le dire, mais c'est une réalité", commente le maire (LR) de Cavaillon, Gérard Daudet. Les auteurs de la fusillade sont toujours activement recherchés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Drogue

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.