Cet article date de plus d'un an.

"Marée blanche" sur la côte atlantique en 2019 : la cocaïne venait de Colombie

Les ballots de drogue retrouvés échoués en novembre 2019 en France ont été vraisemblablement délestés au large de Bordeaux, a indiqué samedi le parquet de Rennes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une plage de Camaret-sur-Mer (Finistère) fermée après la découverte de ballots de cocaïne échoués, le 13 novembre 2019. (FRED TANNEAU / AFP)

Un an après, on en sait un peu plus sur cette "marée blanche". Les ballots de drogue de la taille d'une boîte à chaussures, retrouvés éparpillés sur tout le littoral atlantique en novembre 2019, provenaient de Colombie, a annoncé le parquet de Rennes samedi 14 novembre.

Son origine a pu "être identifiée dans une zone de production du nord" du pays sud-américain. Les produits analysés ont une pureté "entre 80,5 et 90%", a indiqué le procureur de la République de Rennes, dans un communiqué faisant le point sur l'enquête.

Au moins 1,6 tonne de cocaïne s'était échouée entre Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) et Camaret-sur-Mer (Finistère). Un homme de 35 ans est mort d'une overdose à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) en décembre 2019.

Un tiers à un quart de la cargaison perdue en mer

Les investigations des services d'enquête ont été menées en collaboration notamment avec les autorités américaines, néerlandaises et britanniques. Elles ont permis de déterminer que ces ballots provenaient vraisemblablement d'un même délestage intervenu au large de Bordeaux en septembre 2019, d'après la même source.

Les raisons de ce délestage, volontaire ou accidentel, ne sont toutefois pas connues, pas plus que le transporteur (voilier, cargo ou même sous-marin). "Une partie de la cargaison [a] été perdue en mer (de l'ordre du tiers ou du quart)", note le parquet de Rennes. L'enquête est toujours en cours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Drogue

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.