Cet article date de plus d'un an.

Gaz hilarants : une étude prouve leur dangerosité

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Gaz hilarants : une étude prouve leur dangerosité
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les autorités sanitaires s’alarment de l’utilisation de gaz hilarants au protoxyde d’azote, qui n’est pas sans danger.

Vous avez peut-être déjà vu ces capsules métalliques dans les caniveaux. Elles contiennent du protoxyde d’azote. Ces cartouches servent dans la pâtisserie, mais son usage est détourné. De plus en plus d’étudiants l’inhalent en raison de son effet euphorisant. L’Agence nationale de sécurité sanitaire sonne l’alerte, car le nombre d’intoxication augmente : 66 en deux ans.

Troubles cardiaques et paralysies

La substance est dangereuse. Inhalée, elle peut entraîner des maux de tête, des vertiges et à long terme des troubles du rythme cardiaque et même des paralysies. Certaines villes, comme Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ont déjà interdit la vente aux mineurs. Une loi doit être votée au Parlement, mais l’Agence nationale de sécurité sanitaire veut aller plus loin en interdisant la vente aux jeunes adultes majeurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Drogue

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.