Essonne : des policiers violemment pris à partie à Grigny

Une nouvelle attaque envers les forces de l'ordre a eu lieu dimanche 8 septembre à Grigny (Essonne). Les policiers ont ouvert le feu.

FRANCE 2

La situation était très tendue dans l'après-midi du dimanche 8 septembre à Grigny (Essonne), où une course-poursuite a failli mal tourner. "Un équipage de police-secours poursuit un véhicule qui a refusé de se plier à un contrôle, véhicule qui est finalement laissé à l'abandon en pleine rue avec 500 g de résine de cannabis à son bord. Les deux agents gardent la voiture en attendant des renforts, et c'est à ce moment-là qu'ils sont pris à partie par des tirs de mortier à hauteur d'homme. Les mortiers, ce sont de gros feux d'artifice propulsés à l'aide d'un tube", développe le journaliste Olivier Feniet depuis le commissariat de Grigny.

Une enquête a été ouverte

"Les policiers utilisent d'abord des lanceurs de balles de défense. L'un des deux agents est blessé, touché au bras. Il va alors sortir son arme de service et tirer à huit reprises au sol pour disperser les assaillants. (...) L'agent blessé est sorti hier soir de l'hôpital. Il souffre de troubles auditifs et reste très choqué selon ses collègues. Une enquête a été ouverte par le parquet", conclut l'envoyé spécial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration. Une voiture de police à Lesquin (Nord), le 21 octobre 2014.
Illustration. Une voiture de police à Lesquin (Nord), le 21 octobre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)