Le don du sang ouvert aux homosexuels

C'est la fin d'un tabou et d'une discrimination, qui datent des années 80. Les homosexuels pourront donner leur sang à partir du printemps prochain. Mais sous conditions, notamment l'abstinence sexuelle d'un an.

France 3

"C'est une avancée et on la salue. La ministre actuelle Marisol Touraine a eu le courage d'avancer sur cette question", se félicite Yohann Roszéwitch, Président de SOS homophobie, sur le plateau du Grand Soir 3. "Mais on souhaitait que la notion de population à risque disparaisse au profit de comportement à risques, ce qui n'est malheureusement pas le cas. Douze mois d'abstinence, c'est encore quelque chose d'assez hypocrite", regrette-t-il.

Égalité de traitement demandé

D'autres pays européens ont aussi ce critère d'abstinence de douze mois. "En effet. Mais nous on demande un alignement avec les hétérosexuels. On espère que des études à partir du don de plasma vont être rapidement réalisées et publiées et qu'elles permettront d'aligner les conditions pour donner son sang des homosexuels et des bisexuels sur celui du reste de la population".

Le JT
Les autres sujets du JT