Décès de Martin Gray, seul survivant du Ghetto de Varsovie

Il racontait son histoire tragique en public, celle d'un homme qui a perdu sa mère et ses frères, exterminés par le régime nazi. Martin Gray est mort à 94 ans.

France 3

D'origine juive polonaise, Martin Gray est celui qu'on venait écoutait presque religieusement quand il racontait en public son histoire. Son adolescence dans le Ghetto de Varsovie, l'extermination de sa mère, et de ses frères : il raconte tout ça dans un livre devenu culte, "Au nom de tous les miens". En 1971, pour 30 millions de lecteurs, il y raconte aussi la suite de son destin tragique : la mort accidentelle de sa femme et de ses quatre enfants lors de l'incendie de leur maison du Var.

Adaptation au cinéma

Un drame qui laissera Martin Gray au bord du suicide. Mais il en est sorti, même "plus haut qu'avant", dit-il. L'histoire de Martin Gray, devenue légende, sera même adaptée au cinéma. En 2012, il s'est installé dans les Ardennes belges. Tous les jours, il répondait à de nombreuses lettres et c'est dans cette maison qu'il est mort à deux jours de son 94e anniversaire. 

Le JT
Les autres sujets du JT