Cash Investigation, France 2

VIDEO. "Cash Investigation". Marchés publics : stade de Nice… veni, vidi, Vinci

L’achat d’une action du géant du BTP Vinci a permis de participer à l’assemblée générale des actionnaires. Un journaliste de "Cash" infiltré a ainsi pu poser une question à ses dirigeants sur le partenariat public-privé (PPP) entre le groupe et la Ville de Nice…  Extrait du magazine "Cash Investigation" du 18 octobre.

Le stade de Nice a été construit par le géant du BTP Vinci qui se mure dans un silence en béton armé, refusant toute interview. Ne parvenant pas à obtenir de réponses à ses questions, le magazine "Cash Investigation" a donc tenté sa chance en se rendant sur le terrain, comme à son habitude…

Après avoir acheté une action de la société, la clé pour pouvoir assister aux assemblées générales des grandes entreprises, un journaliste de "Cash" s’est donc invité à l'AG de Vinci. Le groupe français pèse 38,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires (2015) et emploie plus de 185 000 personnes dans une centaine de pays.

"Nous sommes à votre disposition…" Vraiment ?

L’AG de Vinci se tient au Carrousel du Louvre, à Paris. Après les discours des dirigeants, voici la séquence des questions posées par la salle. Le journaliste de "Cash" se lève et pose la sienne après s’être présenté : "On a découvert que le stade de Nice est une très belle opération pour Vinci. [...] Et le contribuable niçois se trouve endetté sur vingt-sept ans. Est-il normal que ce partenariat public-privé (PPP) enrichisse les actionnaires de Vinci au détriment des contribuables niçois ?" 

Pierre Coppey, alors président de Vinci Concessions, répond après que le brouhaha de la salle s’est calmé : "Je ne connais pas ces chiffres. Le PPP du stade de Nice ne rapporte rien aux actionnaires de Vinci. Il rapporte un stade magnifique à la ville de Nice. Si vous souhaitez examiner les chiffres, en dehors des harangues dont votre émission se fait une spécialité, nous sommes à votre disposition. Merci, monsieur…" Sauf que le patron de Vinci Concessions n’a pas été très disponible ces six derniers mois pour recevoir "Cash Investigation" dans son bureau…

Extrait de "Marchés publics : le grand dérapage", une enquête de Loïc Tanant et Nolwenn Le Fustec pour le magazine "Cash Investigation" diffusé mardi 18 octobre à 20h55 sur France 2.

CASH INVESTIGATION / FRANCE 2
CASH INVESTIGATION / FRANCE 2 (CASH INVESTIGATION / FRANCE 2)