La Poste : une pétition en ligne lancée pour sauver le timbre rouge, supprimé l'an prochain

Perdre le timbre rouge, c'est perdre des dizaines de milliers d'emplois de facteurs, selon la Fédération Sud PTT qui a lancé, mercredi 14 septembre, une pétition en ligne.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le timbre rouge pour les lettres prioritaires va être remplacé, en janvier 2023, par une version dématerialisée. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS)

La Fédération Sud PTT de la Poste a lancé une pétition en ligne sur la plateforme change.org, mercredi 14 septembre, avec pour mot d'ordre "On se bouge pour le timbre rouge", a appris franceinfo. L'organisation, qui va solliciter la signature d'autres syndicats, demande à la direction de l'entreprise de revenir sur la "refonte profonde de la gamme des envois de courrier" l'an prochain, notamment la suppression de l'emblématique timbre rouge des lettres urgentes. Entre 20 000 et 40 000 postes de facteurs sont menacés, selon le syndicat. Aucune suppression d'emploi liée à cette réforme n'aura lieu, assure de son côté La Poste.

Au 1er janvier 2023, l'ensemble des services postaux de base va en effet être revu. Dans ce cadre, le timbre rouge cédera la place à une nouvelle formule hybride, baptisée "e-Lettre rouge", dématérialisée, pour l'expédition des envois vraiment urgents.

>> Fin du timbre rouge : "Ça fait 60 000 tonnes d'empreinte carbone de CO2 en moins", explique La Poste

Avec cette décision, la Poste compte faire des économies. Elle la justifie aussi par une volonté de suivre l'évolution des usages, bouleversés par l'essor des messageries électroniques et des paiements en ligne. Si les volumes de timbres rouges ont été divisés par 14 depuis 2008, il représente encore 300 millions d’envoi chaque année.

"Un coup fatal pour les service public postal"

"La direction de La Poste projette une refonte profonde de la gamme des envois de courrier. Il s'agit de supprimer le courrier prioritaire en J+1, le fameux Timbre Rouge et de faire passer le reste de la gamme, lettre verte, recommandée, etc... En distribution à J+3', s'inquiète la Fédération Sud PTT dans cette pétition.

Selon le syndicat, "cette mesure, si elle était appliquée, porterait un coup fatal au service public postal tel que nous le connaissons, avec des conséquences sur la présence postale au quotidien, sur le lien social avec la population, sur la qualité du service public postal, sur l'emploi à l'échelle nationale".

>> Sept question sur la suppression du timbre rouge annoncée par La Poste ?

Pour le syndicat, "cette décision ne peut à notre sens relever de la seule responsabilité de La Poste et doit en tout état de cause être largement débattue par toutes les parties prenantes, élu-e-s, citoyen-ne-s, organisations syndicales, associations". De ce fait, il "demande le gel de ce projet où est programmé le ralentissement général de tout l'appareil industriel et professionnel de La Poste".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Timbre Marianne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.