Cet article date de plus d'un an.

La Poste : le casse-tête de la e-lettre venue remplacer le timbre rouge

Publié
La Poste : le casse-tête de la e-lettre venue remplacer le timbre rouge
La Poste : le casse-tête de la e-lettre venue remplacer le timbre rouge La Poste : le casse-tête de la e-lettre venue remplacer le timbre rouge
Article rédigé par France 2 - K.Toukif, S.Zeller, Brignand, E.Martin, V.Llado, F.Prigent
France Télévisions
France 2
Depuis la fin du timbre rouge, pour envoyer ses lettres prioritaires, c’est désormais sur internet que ça se passe. Mais cela n'est pas toujours évident pour les plus anciens.

Le timbre rouge n’existe plus depuis le 1er janvier. Pendant 150 ans, il a affranchi des courriers urgents, distribués dès le lendemain, et s’achetait facilement chez les buralistes. Les clients déplorent aujourd’hui sa disparition. "Maintenant, je ne sais pas comment je vais faire. Il faut passer par l’ordinateur, mais les ordinateurs je n’en veux pas. Moi, je ne sais pas m’en servir", regrette un homme.  

Un courrier officiel et traçable 


 Le timbre rouge était trop coûteux et trop polluant, explique La Poste. Il est désormais remplacé par une e-lettre, un courrier électronique qu’on tape sur son ordinateur. L’envoi peut aussi se faire en bureau de poste à l’aide d’un conseiller, mais là encore, tout le monde n’est pas convaincu. La différence avec un e-mail est que le courrier est officiel et traçable. Les timbres rouges sont encore utilisables mais ne sont plus prioritaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.