Panthéon : L'évacuation des "gilets noirs" est terminée, annonce la préfecture, qui dénonce une intrusion "en toute illégalité"

Ils étaient plusieurs centaines à avoir investi le Panthéon ce vendredi midi, pour attirer l'attention sur les sans-papiers et sans-logement. La police les a évacués dans l'après-midi.

La police intervient pour déloger les sans-papiers du Panthéon, le 12 juillet 2019
La police intervient pour déloger les sans-papiers du Panthéon, le 12 juillet 2019 (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

"Plusieurs centaines de personnes se sont introduites en toute illégalité au sein du Panthéon. Le préfet de Police a ordonné l’évacuation du site par les forces de l’ordre. Elle vient de s’achever" a indiqué ce vendredi après-midi la préfecture de police de Paris sur Twitter.

Plusieurs centaines de sans-papiers avaient investi le Panthéon vendredi 12 juillet à la mi-journée. Les sans-papiers, soutenus par le collectif "La Chapelle Debout", occupaient les lieux pour réclamer leur régularisation et un rendez-vous avec le Premier ministre Edouard Philippe.

"Rendre les coups à l'Etat"

Dans un communiqué, diffusé par le collectif, les "gilets noirs" justifient cette action par la nécessité pour les sans-papiers de "rendre les coups à l'Etat et à son racisme, en France et en Europe". Ils dénoncent aussi les "200 000 logements vides à Paris". Les occupants ont été rejoints notamment par la sénatrice EELV de Paris Esther Benbassa. 

Après leur évacuation, le collectif a appelé sur Twitter à une AG "à l'arrière" du bâtiment. "On reste !" écrivent les organisateurs.