Joséphine Baker, une femme engagée et "fédératrice" au Panthéon

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
baker
FRANCEINFO
Article rédigé par
N. Lemarignier, M. Le Page, G. De Florival, M. Benito, M. Barrois, C. Ricco - franceinfo
France Télévisions

Après Simone Veil, Emmanuel Macron a décidé de faire entrer au Panthéon une femme libre et engagée : Joséphine Baker. La cérémonie aura lieu le 30 novembre. 

C'est une ceinture de bananes et une danse endiablée qui ont rendu célèbre Joséphine Baker dans le monde entier, mais elle aura eu bien plus d'une vie. Devenue Française en 1937, résistante pendant la Seconde Guerre mondiale, pionnière du mouvement antiraciste, amie de Martin Luther King, Joséphine Baker était une femme libre et engagée. Elle va entrer au Panthéon, grâce à une pétition qui a accéléré les choses. Selon Laurent Kupferman, initiateur de la pétition "Osez Joséphine", Joséphine Baker est "extrêmement fédératrice" et "par son courage et son engagement, elle rassemble naturellement les gens". Le projet de panthéonisation avait reçu le soutien de nombreuses personnalités.

"Elle a aimé la France"

Derrière les décorations (chevalier de la Légion d'honneur, croix de guerre, médaille de la Résistance), se cachait un cœur qui battait fort. Joséphine avait adopté 12 enfants qu'elle a élevés dans son château des Milandes (Dordogne). Une tribu arc-en-ciel symbole de tolérance. "Elle s'est battue et a servi la France. Elle a aimé la France", confie Brian Bouillon-Baker, l'un de ses fils. Pour sa petite-nièce Anne Bouillon, Joséphine Baker est avant tout "le reflet de ce qu'est notre République". La France lui dira merci pour son engagement le 30 novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Panthéon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.