Cet article date de plus de cinq ans.

Évasion fiscale : la concurrence fiscale peut être "saine"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Évasion fiscale : l'opacité demeure-t-elle dans l'UE ?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Christophe Ramaux, enseignant au centre d'économie de la Sorbonne, et Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos, sont les invités du Grand Soir 3 mardi 3 novembre pour débattre de l'après "LuxLeaks".

"C'est normal que la concurrence fiscale se fasse entre les pays européens, si c'est fait dans les règles, c'est quelque chose de sain", estime le journaliste Etienne Lefebvre.

"Dire que par principe la concurrence fiscale est une bonne chose, je ne peux pas accepter ça. C'est le discours fataliste qui consiste à dire que c'est naturel, ce n'est plus possible", tempête l'économiste Christophe Ramaux.

"La concurrence fiscale existera toujours"

Selon le syndicat Solidaires Finances publiques, la fraude et l'évasion fiscales se situent entre 60 et 80 milliards d'euros par an. À 66%, c'est le fait des entreprises et à 34% les ménages "très aisés", précise l'enseignant.

"Il faudrait des bases fiscales communes, c'est un chantier européen très important, pour que les multinationales ne puissent plus passer entre les failles", lance Étienne Lefebvre, qui maintient : "La concurrence fiscale a toujours existé et existera toujours".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.