Covid-19 : des arbitres alsaciens offrent leurs prestations en soutien aux clubs

Sur le reçu de frais d'arbitrage, l'un des participants a inscrit : "pas de buvette = pas de recette donc pas de frais".

Article rédigé par
Alexandre Berthaud - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le reçu de frais d'arbitrage après la rencontre.  (CAPTURE ECRAN TWITTER)

Plusieurs arbitres du district d'Alsace ont offert aux clubs leur prestation d'arbitrage ce week-end, a appris franceinfo auprès de plusieurs sources. Depuis le 22 octobre et l'entrée en vigueur du couvre-feu dans le Bas-Rhin, la préfecture interdit "les buvettes, points de restauration debout, apéritifs, cocktails, vins d’honneur, goûters, 'pots', moments de convivialité dans les établissements recevant du public et à l’occasion des rassemblements autorisés".

"Pas de buvette = pas de recette donc pas de frais" ont donc inscrit les arbitres sur les reçus de frais d'arbitrage . "On s’est dit qu’il fallait faire un geste auprès des clubs qui se trouvent en difficulté", explique Eric Rosenfeld. Il fait partie des arbitres alsaciens qui avaient lancé avant le week-end un appel à la solidarité sur Facebook, en invitant leurs collègues à ne pas demander d'indemnité. "Tous ceux qui sont un peu investis connaissent les difficultés des clubs en ce moment, indique Eric Rosenfeld. Ils ne peuvent plus faire de fêtes qui génèrent de l’argent."

"C'est vraiment un très beau geste"

Chaque arbitre volontaire a donc renoncé à ses indemnités, une cinquantaine d'euros généralement payés directement par les clubs. Deux d'entre eux l'ont fait au Football club étoile de Schirrhein (Bas-Rhin). "Je sais que cet appel à solidarité a été suivi par plusieurs arbitres, pas seulement chez nous, explique Pierre Dillinger, le président du club de Schirrhein. C'est vraiment un très beau geste, la rencontre de U18, par exemple, nous aurait coûté 56 euros."

Pour le club alsacien, les arbitrages des quatre équipes seniors coûtent environ 1 000 euros par mois. "Ça devient difficile pour nous sans revenus, on ne peut pas organiser d'événements en extérieur, là on ferme les buvettes", explique Pierre Dillinger. Selon la page facebook de Foot Alsace, qui recense les initiatives des arbitres, une vingtaine auraient offert leurs frais aux clubs ce week-end.

Des arbitres alsaciens offrent leurs prestations en soutien aux clubs - Le reportage d'Alexandre Berthaud
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.