Couvre-feu avancé à 18h : des commerçants inquiets

À partir de samedi 16 janvier, le couvre-feu débutera à 18 heures sur l’ensemble du territoire. Un manque à gagner et des craintes pour les commerçants, alors que de nombreux achats sont effectués en fin de journée.

France 3

Les commerçants vont devoir fermer leurs portes dès 18 heures à partir de samedi 16 janvier. Nombreux sont ceux qui redoutent une importante baisse de leurs ventes, à l’image d’un buraliste à Caen (Calvados), interrogé par les équipes de France Télévisions. "Ça va être une grosse perte de chiffre d’affaires. On va ouvrir le matin plus tôt, on verra s’il y a de la clientèle avant 7h30, mais je n’en suis pas certain" s’inquiète-t-il.

Peu de visibilités

Ces nouvelles restrictions, qui seront maintenues au moins jusqu’au 30 janvier, sont lourdes de conséquences notamment pour les commerces de bouche. À Lyon, un caviste a d’ores et déjà chiffré à 55% les dégâts causés par ces nouveaux horaires. "On travaille un peu sans filet, c’est très insécurisant" regrette-t-il. Les grandes surfaces, aussi, devraient souffrir de cet avancement du couvre-feu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Couvre-feu avancé à 18 heures : des commerçants inquiets
Couvre-feu avancé à 18 heures : des commerçants inquiets (France 3)