Couvre-feu à 18h : le casse-tête dans l’organisation quotidienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Couvre-feu à 18h : le casse-tête dans l’organisation quotidienne
France 3
Article rédigé par
C.Gillard, T.Cuny, B.Thomas, N.Tahar, J.Assouly, A.Dupont, G.Le Goff, O.Pergament, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes - France 3
France Télévisions

Le couvre-feu généralisé à 18 heures va changer les habitudes de nombreux Français qui vont devoir revoir leur organisation quotidienne.

Dans le quartier d’affaires de la Défense (Hauts-de-Seine), nombreux sont les salariés à terminer après 18 heures. Beaucoup appréhendent une gestion compliquée du quotidien. "Il va falloir s’adapter avec ma femme pour aller chercher notre enfant chez la nounou, pour faire les courses entre midi et deux", se résigne un passant. "Aller chercher sa baguette à 18h10, ça ne sera plus possible", constate une femme. "Tout ce qu’on fait la semaine on devra faire le week-end", ajoute une autre.

Des conséquences en heure de pointe

Avec l’impossibilité de faire ses courses le soir, les Français redoutent la cohue dans les supermarchés le week-end. Certains expliquent privilégier la livraison à domicile. A Cergy (Val-d'Oise), à une heure de Paris en train, beaucoup de travailleurs redoutent les conséquences lors de la nouvelle heure de pointe. Le maire de la commune a annoncé qu’il maintiendrait l’école ouverte jusqu’à 19 heures. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Couvre-feu

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.