Côtes-d'Armor : vingt ans après, les anciens élèves ouvrent une capsule temporelle

D'anciens élèves d'une école élémentaire se sont donné rendez-vous pour ouvrir les lettres qu'ils avaient écrites en l'an 2 000.

FRANCE 2

À Pleumeur-Bodou, dans les Côtes-d'Armor, d'anciens élèves de l'école élémentaire se sont donné rendez-vous pour déterrer une capsule temporelle enfuie en 1999. Dedans, des lettres que les élèves se sont adressées à eux-mêmes et dans lesquelles ils imaginaient leur futur. "C'est quelque chose auquel on pense régulièrement depuis qu'on l'a enterré", explique Flora Michel, qui était en CM1 à l'époque.

Habiter en Russie et soigner les gens

"C'est marqué 'maintenant tu as bien une trentaine d'années, tu as des enfants, peut-être un mari si tu n'as pas divorcé. Plus tard, j'aimerais habiter peut-être en Russie ou en Asie pour soigner les gens, ce sera mon métier. J'aurai un tatouage’", lit une ancienne élève, qui explique en plaisantant qu'elle a bien un tatouage, des enfants et un mari, mais qu'elle n'habite pas en Russie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Côtes-d\'Armor : vingt ans après, les anciens élèves ouvrent une capsule temporelle
Côtes-d'Armor : vingt ans après, les anciens élèves ouvrent une capsule temporelle (FRANCE 2)