Corse : la baignade n'est pas encore surveillée

Sur l'île de Beauté, les plages sont déjà très fréquentées, mais il faut rester vigilant. Par souci d'économie, la surveillance ne débutera qu'au premier juillet dans la plupart des communes.

FRANCE 3

En ce début du mois de juin, la saison estivale a déjà démarré en Corse aux abords d'Ajaccio. Les conditions sont idéales pour faire une balade en paddle. Mais il faut faire attention, car les maîtres-nageurs sauveteurs ne seront pas là avant le 1er juillet. "C'est un peu tard parce qu'il y a pas mal de gens qui viennent et parfois, il y a des vagues. C'est un peu dangereux, il faudrait que ce soit surveillé", témoigne un homme à France 3. Car la Méditerranée peut parfois devenir dangereuse. Certains surfeurs ont déjà sauvé de nombreuses vies dans les vagues. "Aujourd'hui, c'est le calme plat, on a l'impression qu'il ne se passe rien, mais les vagues peuvent se lever très vite. Les gens qui ne connaissent pas la plage peuvent être surpris par les courants et les vagues", explique Maeva, de l'école de surf.

Rigueur budgétaire

"Ça aurait été bien qu'il y ait une surveillance à partir du 1er juin ou éventuellement du 15 juin", ajoute un autre baigneur. C'est la mairie qui assure la sécurité sur les plages. Depuis plusieurs années, les périodes de surveillance ont été réduites pour cause de budget.

Le JT
Les autres sujets du JT