Cet article date de plus de quatre ans.

Commémorations sous le signe de la jeunesse à Verdun

Le Président français et la chancelière allemande se sont retrouvés sur les lieux de l'une des batailles les plus meurtrières de la première guerre mondiale.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'ossuaire de Douaumont à 9km de Verdun © RF/Sandrine Etoa-Andègue)

François Hollande et Angela Merkel participent ce dimanche aux commémorations du centenaire de la bataille de Verdun. Commémorations placées cette année sous le signe de la jeunesse avec pas moins de 3400 jeunes français et allemands invités à participer à ces cérémonies.

La bataille de Verdun a fait 300 000 morts durant les 300 jours qu'elle a duré, presque toute l'année 1916.

Après la nécropole allemande de Consenvoye où reposent les corps de 15 000 Allemands, les deux dirigeants se retrouvent devant l'ossuaire de Douaumont. Lieu de mémoire impressionnant qui accueille le temps d'une après-midi, 3400 jeunes franco-allemands pour célébrer l'Europe et le temps de la réconciliation.

Le récit de la commémoration par Sandrine Etoa-Andègue
écouter

Face au cimetière de Douaumont et devant 4000 jeunes franco-allemands, a lancé un message de paix. "Notre devoir sacré est inscrit dans le sol ravagé de Verdun. Il tient en quelques mots : aimons notre patrie mais protégeons notre maison commune, l'Europe. "

Aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel, le chef de l'Etat a livré un plaidoyer pour l'Union européenne, mettant en garde contre "les forces de la division ".

"Les forces de la division, de la fermeture, du repli sont de nouveau à l'œuvre. Elles cultivent les peurs et instillent la haine. Elles dénoncent l'Europe comme la cause du mal, oubliant que c'est du malheur qu'est née l'Europe?"

 (commémoration Verdun)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.