Collecte nationale de la Banque alimentaire : "Je considère que c'est un devoir civique"

De vendredi à dimanche, les Français sont sollicités dans les supermarchés et autres grandes surfaces afin de donner des denrées alimentaires pour les plus démunis.

Collecte de la Banque alimentaire dans la galerie du centre commercial BAB2 d\'Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques, en 2017 (photo d\'illustration).
Collecte de la Banque alimentaire dans la galerie du centre commercial BAB2 d'Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques, en 2017 (photo d'illustration). (JACQUES PONS / FRANCE-BLEU PAYS BASQUE)

La grande collecte nationale annuelle de la Banque alimentaire commence vendredi 30 novembre. Jusqu'à dimanche, vous pouvez faire un geste après être passé en caisse dans 9 000 supermarchés et autres points de vente sur tout le territoire. L'an dernier, deux millions de Français ont donné pour les plus démunis qui ne peuvent pas se nourrir correctement et l'association espère faire au moins aussi bien cette année. 

Dans cette grande surface du 15e arrondissement de Paris, la collecte a commencé dès jeudi. Déjà les cartons se remplissent : "De l'huile, du café, un confit de canard...", énumère Jacques, un bénévole. 

"Devoir civique"

"Je donne tous les ans, assure une cliente. Je pense que je fais partie des gens un peu nantis, donc je considère que c'est un devoir civique."  Un autre client lui, ne donnera pas cette année. "Je donne déjà beaucoup et moi je vais finir par mettre un gilet jaune aussi. Aujourd'hui, je suis comme les autres, je suis obligé de compter, alors même la Banque alimentaire, je compte, je suis désolé", dit-il.

Alors l'association est-elle impactée par les problèmes de pouvoir d'achat des Français ? "On ne l'a pas encore constaté, assure Jacques Bailet, responsable national du réseau des Banques alimentaires. Sur les dons alimentaires, on n'a pas constaté de baisse. Je dirais même au contraire." 

Entre 2015 et 2017, les dons en provenance des grandes surfaces ont augmenté de 18%. Cette année, on est sur l'ordre de 4 à 5%, et l'année dernière la collecte n'était pas en baisseJacques Bailet, responsable de la Banque alimentaireà franceinfo

Plus de 11 000 tonnes de denrées ont été collectées en trois jours l'an dernier, soit l'équivalent de 23 millions de repas.