Cet article date de plus d'onze ans.

Classement de Shanghaï: les universités US en tête

Le classement mondial des 100 meilleures universités réalisé par l'Université de Shanghaï est dominé par les Etats-Unis
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le prix Nobel 2009 de chimie, Thomas A. Steitz, de Yale, 2e meilleure université mondiale selon Shanghaï (© AFP/Christopher Capozziello)
Le classement mondial des 100 meilleures universités réalisé par l'Université de Shanghaï est dominé par les Etats-UnisLe classement mondial des 100 meilleures universités réalisé par l'Université de Shanghaï est dominé par les Etats-Unis

Dans le classement 2009 publié vendredi sur le site de l'Université des communications (Jiatong), seules les universités britanniques Cambridge (4e) et Oxford (10e) se glissent parmi les dix meilleures universités.

Le trio de tête est américain, avec en tête Harvard (1ere), Standford (2e) et Berkeley (3e), déjà trio de tête l'an dernier.

Dix-sept universités américaines sont dans les 19 premières de ce classement de 100 établissements au total.

A la 20e place, l'Université de Tokyo est la première du classement non américaine et non britannique. La première université d'Europe continentale est, à la 23e place, le Swiss Institute of Technology, tandis que la première université française est l'Université Pierre et Marie Curie, à la 40e place.

Aucune autre université d'Europe continentale ne s'intercale entre ces deux établissements dans ce classement. Les deux autres universités françaises du classement des 100 meilleurs établissements sont l'Université de Paris sud (11) à la 43e place ex aequo avec l'Université de Copenhague et l'Ecole Normale supérieure, à la 70e place.

Ce palmarès dit s'appuyer sur les performances académiques ou de recherche, mais aussi les articles parus dans certaines revues comme Nature.

Des critères qui sont donc très centrés sur la recherche et non la formation, et sont contestés dans certains pays, France en tête, qui estiment qu'ils favorisent les universités américaines de facto, puisque la plupart des revues scientifiques sont anglo-saxonnes et favoriseraient, pour diverses raisons, dont des questions de langue, plutôt les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne, selon les détracteurs de ce classement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.