Cet article date de plus de six ans.

Charlie : l’avis d’un curé de Biarritz choque ses paroissiens

La lettre paroissiale du curé de Notre-Dame-du-Rocher à Biarritz n’est pas passée inaperçue. Ses mots sur le Coran et Charlie Hebdo ont été dénoncés par des fidèles qui en appellent à l’évêque de Bayonne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les propos d'un curé de Biarritz après l'attentat contre Charlie Hebdo ont choqué des paroissiens © MaxPPP)

Deux jours après l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo, le curé de Notre-Dame-du-Rocher à Biarritz a donné son avis sur les événements tragiques en incriminant le Coran ainsi que les choix de l’hebdomadaire. Une partie des paroissiens a vivement réagi et demandé l’intervention de l’évêque de Bayonne. Le prélat n’a pas souhaité réagir.

 

Emotion et colère après la lettre

Plusieurs passages signés du curé ont particulièrement choqué les paroissiens, notamment celui sur le Coran :

"L’actuelle période de sauvagerie barbare trouve son origine dans le Coran."

Les mots sur Charlie Hebdo ont tout autant été critiqués :

"Peut-on insulter, salir et vomir des torrents d’ordures et refuser qu’il en découle violence et haine ?"

Un curé de Biarritz choque ses paroissiens : le reportage de Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque
écouter

Des fidèles émus et choqués ont parlé de propos qui "labourent la terre de l’intolérance ". D’autres en appellent à l’évêque de Bayonne, Marc Aillet. Le supérieur hiérarchique du curé a fait savoir qu’il ne voulait pas se prononcer pour le moment sur cette lettre paroissiale. Une lettre pourtant très éloignée des discours apaisants affichés lors de la marche silencieuse et interreligieuse de samedi dernier à Bayonne.      

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.