Certains agents de sécurité dans les HLM autorisés à être armés de "tonfas"

Un décret du ministère de l'Intérieur, paru ce vendredi au Journal officiel, autorise une certaine catégorie de gardiens d'immeubles HLM à être armés de bâtons de défense type "tonfa" et d'aérosols incapacitants ou lacrymogènes.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce décret d'application de la loi du 2 mars 2010 (dite "loi Estrosi" sur
les violences en bandes) entrera en vigueur dès demain.
Sont concernés uniquement "les agents chargés d'assurer la sécurité dans les immeubles de type HLM" , comme par exemple les hommes du GPIS (Groupement parisien inter-bailleur de surveillance), et non les gardiens d'immeubles (concierges).

Ils devront toutefois en passer par une formation spécfique, comprenant un "module théorique sur l'environnement juridique du port d'arme" et un module pratique.

La décision est fraîchement accueillie par les bailleurs sociaux : "Je pense que cette décision est négative car elle va faire apparaître les
gardiens comme "armés" auprès des jeunes malveillants. Cela va faire plus monter les tensions que pacifier les situations
", déclare Marie-Noëlle Lienemann, vice-présidente de l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe les organismes HLM.

Le "tonfa " est une arme de 6ème catégorie qui se compose d'une matraque, à
laquelle une poignée latérale perpendiculaire a été ajoutée à son
premier tiers.

Elle est utilisé par les policiers ou les agents de sécurité du métro.

Il est interdit d'en posséder un sans autorisation administrative et son
transport est réglementé.