Cazeneuve : "Une sécurité renforcée" dans le quartier des incidents d'Ajaccio

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en visite mercredi à Ajaccio après les violences récentes, a annoncé "des policiers en plus" dans le quartier des Jardins de l'Empereur, théâtre des incidents, tout en rendant hommage aux pompiers blessés.

(Bernard Cazeneuve © Maxppp)

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a multiplié les rencontres ce mercredi à Ajaccio, six jours après des violences contre des pompiers et les manifestations xénophobes qui ont suivi dans le quartier des Jardins de l'Empereur. Après avoir écouté les pompiers et des habitants du secteur, le ministre a rendu hommage aux équipes de secours et aux forces de l'ordre. Bernard Cazeveuve a aussi condamné les violences et promis des moyens pour le quartier.

A LIRE AUSSI   ►►► Corse : Cazeneuve à la rencontre des pompiers et des habitants de l'Empereur

A plusieurs reprises, lors de son discours prononcé à Ajaccio à la mi-journée, le ministre de l'Intérieur a prononcé le mot "respect" et insisté sur la nécessité du vivre-ensemble en Corse, "terre de fraternité".

"L'Etat doit incarner et faire respecter l'unité de la République, tout en prenant en compte la riche singularité de votre île ", a déclaré Bernard Cazeneuve. Le ministre a regretté que "l'image de la Corse ait pu être ternie " par les récents incidents.

"Un renforcement policier "dans les prochains jours "

Bernard Cazeneuve a aussi dénoncé les violences initiales tout comme les incidents qui ont suivi. "Agresser des pompiers,  a-t-il déclaré, c'est attaquer lâchement ceux qui prennent des risques pour la sécurité de tous."  Après avoir promis une enquête "inlassable" pour retrouver les agresseurs, le ministre a tenté de rassurer les habitants du quartier visé par des manifestations hostiles.

"Les violences inacceptables contre un lieu de culte musulman et un commerce ne sont pas tolérées et seront réprimées"

Afin de répondre aux demandes de sécurité des résidents, Bernard Cazeneuve a annoncé un renforcement policier "dans les prochains jours" . Quant au quartier que certains habitants jugent délaissé, un diagnostic a été promis pour améliorer la vie quotidienne. "Une maison des services publics est prévue en 2016",  a ajouté le ministre de l'Intérieur.