Cet article date de plus de huit ans.

"Casse-toi riche con !" : Bernard Arnault porte plainte contre Libération

Le milliardaire porte plainte contre le quotidien Libération dont la Une de ce lundi le montre une valise à la main, surmonté d'un provocateur "Casse-toi riche con !". Bernard Arnault affirme que ce n'est pas pour des raisons fiscales qu'il a demandé la nationalité belge. Le patron de LVMH nie tout geste politique et affirme qu'il continuera de payer ses impôts en France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France)

Le patron de LVMH
porte plainte pour "injures publiques proférées à son égard" . L'allusion
au "Casse-toi pauv'con !" adressé par Nicolas Sarkozy à un
visiteur du salon de l'agriculture en 2008, n'est pas du goût de Bernard
Arnault. L'"Extrême vulgarité" et la "violence du titre"  ("Casse-toi riche con !" ), justifient selon le milliardaire d'assigner
le journal en justice. 

"S'il y a une
certaine dureté, une certaine vulgarité à la Une de Libération, c'est
précisément parce que la situation l'est aujourd'hui. La décision de Bernard
Arnault (de demander la nationalité belge, ndlr) contient aussi une dose de
vulgarité que nous renvoyons dans un effet boomerang"
, s'est défendu le
directeur délégué de la rédaction Vincent Giret lundi matin alors que l'affaire
animait toutes les revues de presse.

Bernard Arnault a
eu beau préciser après la polémique du week end, "qu'il était et
resterait résident fiscal français"
, le maire de Uccle, l'une des
communes résidentielles de Bruxelles, ravive le doute. "Il considère la
Belgique comme étant plus accueillante que la France pour ses entreprises"
,
affirme Armand de Decker. Le patron de LVMH y possède une maison, et n'a semble-t-il
pas fait mystère de ses motivations, notamment fiscales. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.