Armes à feu : une passion très encadrée

On estime aujourd'hui, qu'il y a environ 15 millions d'armes à feu qui circulent dans le pays. De quoi s'interroger sur les règles en matière de détention d'armes.

Voir la vidéo

Ils sont passionnés de tir sportif et propriétaires de leur arme. 200 000 français détiennent une licence pour pratiquer ce sport. Ce militaire retraité possède des armes de catégorie B, les plus dangereuses en vente légale. A chaque fin de séance, la même procédure : "Je vais tout simplement verrouiller mon arme. Pour être transportée, l'arme doit être soit démontée, soit verrouillée. Il ne faut pas que l'on puisse s'en servir", explique l'ex-militaire.

Pas de port d'armes mais un permis de détention

En France il n'y a pas de port d'armes mais un permis de détention avec des règles très précises. En cas de transport par exemple, il faut avoir sur soi sa carte d'identité et sa licence de tir en règle. La loi impose aux détenteurs d'armes de les stocker dans des coffres-forts. Ces armes sont démontées pour éviter tous risques en cas de cambriolage. Une réglementation certes stricte, mais qui n'empêche pas le marché noir.

Armes à feu saisies en Belgique, au siège de la police fédérale, à Bruxelles, le 12 mai 2011. (Photo d\'illustration)
Armes à feu saisies en Belgique, au siège de la police fédérale, à Bruxelles, le 12 mai 2011. (Photo d'illustration) (THIERRY ROGE / REUTERS)