Après le Nutella, des couches-culottes bradées provoquent une bousculade dans un magasin Intermarché, à Metz

Le personnel du magasin a dû appeler la police afin de rétablir le calme. 

Des clients font la queue devant un magasin Intermarché, à Bourg-en-Bresse, dans l\'Ain, le 26 janvier 2018. 
Des clients font la queue devant un magasin Intermarché, à Bourg-en-Bresse, dans l'Ain, le 26 janvier 2018.  (MAXPPP)

Après la pâte à tartiner Nutella, c'est au tour des couches-culottes Pampers de provoquer des émeutes dans les supermarchés. Mardi 30 janvier, des scènes de liesse et d'affrontements se sont déroulées à l'ouverture d'un magasin Intermarché de Metz (Moselle), rapporte Le Républicain lorrain. Dans le cadre d'une nouvelle opération de prix cassés, le paquet de couches, habituellement mis en vente à 23,95 euros, était vendu 7,18 euros. 

A 8h40, il ne restait plus rien, malgré la limitation à un achat par personne, rapporte France 3 Grand Est. Face à l'affluence et à l'agressivité de certains clients, le personnel a même fait appel à la police, poursuit la chaîne, ajoutant que les forces de l'ordre seront sur place dès l'ouverture, mercredi 31 janvier, à l'occasion de la seconde journée de cette opération. 

Au Mans (Sarthe), où l'opération avait également été organisée, "en trente secondes, il n’y avait plus rien en rayons", selon un témoin cité par le Maine libre. Selon La Voix du Nord, une centaine de clients se sont pressés devant un Intermarché de Lambres-lez-Douai (Nord) pour profiter de cette ristourne, mais le magasin est resté fermé. La direction a évoqué une panne informatique.