Apprentissage de la lecture : commencer tôt et poursuivre au collège

Des spécialistes livrent ce vendredi leurs recommandations au ministère de l'Education nationale afin d'améliorer un apprentissage qui n'est pas toujours acquis à l'entrée au collège.

(La lecture n'avait pas fait l'objet d'une telle étude depuis 2003 (illustration) © MaxPPP)

Aujourd’hui, 20% des élèves ne maitrisent pas la lecture à l’entrée en 6e au collège. Ils sont près de 40% en réseau d’éducation prioritaire. Afin d'en améliorer l'apprentissage, le Conseil supérieur de l'évaluation du système scolaire (Cnesco) et l'Institut français de l'Education (Ifé) remettent ce vendredi leurs 47 recommandations à la ministre de l'Education nationale.

A LIRE AUSSI ►►► Programmes : Najat Vallaud-Belkacem annonce une dictée et du calcul mental tous les jours

Agir dès la maternelle

Selon les recommandations, la priorité c’est le vocabulaire dès la maternelle. Des recherches montrent que certains enfants connaissent 1.000 mots de plus que d’autres. Ensuite, les écarts se creusent, il faut donc insister très vite sur la découverte du vocabulaire. 

Priorité à la lecture : un reportage de Célia Quilleret
--'--
--'--

Le président du jury de la conférence, Jean-Emile Gombert, explique comment "on joue avec ces mots"

"On les utilise dans des contextes variés pour les ancrer en mémoire chez les enfants (…) On essaie de compenser à l’école ce qui se fait de façon très inégale en dehors de l’école."

Au CP, les enfants doivent très vite comprendre la composition des mots, l’orthographe. Les exercices répétés comme les dictées sont conseillés. Plus surprenant, l’apprentissage de la lecture doit continuer au collège et pas seulement pendant les cours de français. Pour Michel Lussault de l’Institut français de l’Education, il faut que tous les professeurs participent, même en cours de sciences et d’histoire-géographie. "La lecture est prioritaire, sans cela rien n’est possible"  insiste-t-il.

"Quand vous êtes en histoire et en géographie, vous êtes confrontés à des exercices de lecture, d’ailleurs souvent assez complexes. Si vous ne maitrisez pas la lecture que pouvez envisager de faire dans cette discipline ?"

Il s'agit donc d'appuyer un apprentissage transversal et sur le long terme, en dehors des débats parfois houleux sur le choix d'une méthode.