Antoine Saout, 25 ans et... millionnaire grâce au poker

Antoine Saout ne voulait pas "gagner le smic, en travaillant 35 heures dans une usine ou un bureau". Le 15 juillet dernier, à Las Vegas, le Breton de 25 ans s’est qualifié pour la finale du plus grand tournoi de poker au monde. Il est assuré de remporter au moins 900.000 euros. La finale sera disputée entre les 8 et 10 novembre prochains.

(Radio France ©RF/ Jules Lavie)

Antoine Saout vit dans le Finistère, à Saint-Martin-des-Champs près de Morlaix. L’été dernier il chargeait des journaux dans les camions, de nuit, pour le Télégramme. Un job à mi-temps payé 1.000 euros par mois. Il ne roule pas sur l'or, sa mère est ouvrière, mais il a toujours rêvé d’une autre vie.

C’est sa petite sœur qui lui fait découvrir le poker, il y a un an et demi. Elle jouait de l’argent virtuel, sur un site internet. Il commence, lui aussi, par jouer des jetons gratuits, avant de déposer du véritable argent. Après avoir perdu plusieurs mises de départ, il réussit à remporter des petits tournois.

Sa mère s’inquiétait

Au début sa mère s’inquiétait. "Elle n’était pas contente. Elle me voyait derrière l’ordinateur des après-midis et des soirées entières. Elle me disait : sors un petit peu. Arrête de rester enfermé ! Trouve-toi au moins un petit boulot !"

Antoine Saout se consacre au poker depuis l’automne dernier. Il apprend sur le tas. En jouant des heures et des heures. Ses principales qualités : le calme et la mémoire. Il se souvient des coups disputés très longtemps après. Il sait comment jouent ses adversaires. Depuis qu’il est professionnel, Antoine Saout parvient à gagner entre 3 et 5.000 euros par mois...

Une goutte d’eau par rapport à la somme qu’il peut gagner en novembre prochain. Le grand vainqueur touchera 8.546.000 dollars.
_ Au pire, s’il est le premier à perdre en finale, il gagnera 1.263.000 dollars, près de 900.000 euros.

Sponsor

Cette épreuve, le Main Event des World Series of Poker, est la plus prestigieuse de la discipline. 6.464 joueurs étaient en lice, dont les plus grands champions.

Cerise sur le gâteau pour Antoine Saout, il a décroché un contrat de sponsoring avec le site internet Everest Poker. Il va pouvoir participer à une vingtaine de tournois à travers le monde, cette année, de Moscou à Las Vegas en passant par Aruba aux Caraïbes.

Le jeune Breton voit l’avenir en rose : "je vais être tranquille toute ma vie. Je pourrai faire ce que je veux. C’est énorme."

Aujourd’hui sa mère est rassurée et fière de lui. Mais elle lui donne toujours des petits conseils. Elle le pousse à travailler les langues étrangères. Pour qu’il arrête de massacrer l’anglais au micro des journalistes américains...

Jules Lavie