Le Conseil de l'Europe alerte sur la montée des discours anti-immigrés et des actes antisémites

La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance s'inquiète notamment, dans son rapport annuel, des discours "hostiles" de "responsables politiques" envers les réfugiés.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le Conseil de l'Europe, le 8 mai 2024 à Strasbourg (Bas-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)

"Nous avons constaté de nombreux cas de discours publics utilisant la menace d'une soi-disant islamisation des sociétés européennes à des fins purement électorales." La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (Ecri), organe du Conseil de l'Europe, s'inquiète dans son rapport annuel publié jeudi 20 juin des discours "hostiles" de "responsables politiques" envers les réfugiés et de l'augmentation des actes antisémites et anti-musulmans depuis le 7 octobre.

"Le risque est particulièrement élevé en période de campagne électorale. L'autorégulation des responsables politiques et des médias est essentielle et ils doivent rendre des comptes quand les lignes rouges sont franchies", a insisté le président de l'Ecri, le Suisse Bertil Cottier, par ailleurs professeur émérite de droit à l'Université de Lausanne.

De "efforts remarquables" pour accueillir les Ukrainiens

Les auteurs du rapport saluent par ailleurs les "efforts remarquables déployés" pour accueillir les "personnes déplacées d'Ukraine", mais regrettent les "différences significatives observées" dans la qualité de l'accueil apporté "aux réfugiés et aux autres personnes bénéficiant d'une protection internationale".

"Certains Etats ont continué de restreindre l'accès à l'asile des personnes non européennes", souligne l'institution, rappelant que "toutes les personnes déplacées par la guerre et d'autres situations d'urgence devraient se voir proposer rapidement une protection".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.