VRAI OU FAKE : la fresque représentant Emmanuel Macron et Jacques Attali à Avignon est-elle antisémite ?

Publié Mis à jour
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Une fresque peinte sur un mur d’Avignon présente Emmanuel Macron comme un pantin, dont les ficelles sont tirées par Jacques Attali. Des internautes et associations dénoncent une œuvre antisémite.

Sur le mur d’un transformateur au nord d’Avignon (Vaucluse) se trouve une peinture à l’effigie d’Emmanuel Macron, représenté sous les traits d’un pantin. Celui qui tire sur les ficelles est Jacques Attali, économiste et conseiller politique issu d’une famille juive. Certains ne voient pas le problème. "Je ne vois aucune référence à l’iconographie nazie ou antisémite, et je travaille dans l’image", dit un internaute. D'autres sont outrés, notamment des associations anti-racistes comme la LICRA, ou l’Union des étudiants juifs de France. "Refuser de l’effacer au nom de la 'liberté d’expression' est un scandale", a publié sur Twitter Raphaël Glucksmann, député européen.

L’antisémitisme est puni par la loi

Les autorités locales et la municipalité socialiste estiment que chacun est libre d’interpréter l’œuvre comme il le souhaite. Mais pour Tal Bruttmann, historien spécialiste de l’antisémitisme, cela ne fait aucun doute : "La fresque est antisémite". Le juif caché dans l’ombre qui dirige le paysage politique est bien connu, et apparaît à la fin du XIXe siècle, avec une diffusion importante de dessins antisémites dans l’Europe des années 20 et 30, et surtout pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lekto, l’auteur de l’œuvre, n’est pas inconnu pour ses thèses conspirationnistes. La fresque a finalement été recouverte à la demande du préfet du Vaucluse, car l’antisémitisme n’est pas une opinion, mais une infraction punie par la loi.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.