Antisémitisme : un suspect en garde à vue après des insultes proférées à l'encontre d'Alain Finkielkraut

Un homme identifié sur une vidéo comme ayant insulté Alain Finkielkraut lors d'une manifestation de "gilets jaunes" samedi 16 février, a été placé en garde à vue à Mulhouse (Haut-Rhin).

FRANCE 3

Il est l'homme que l'on entend principalement crier sur la vidéo où Alain Finkielkraut se fait insulter par certains "gilets jaunes" samedi 16 février. Il s'agit d'un habitant de Mulhouse (Haut-Rhin) âgé de 36 ans et proche de la mouvance salafiste, il a été placé en garde à vue. Gérant d'un magasin de téléphonie, il s'appelle Benjamin Weller et a été repéré dès 2014 pour sa proximité avec la mouvance islamiste radicale sans pour autant faire l'objet d'une fiche S.

"Tu vas mourir"

"Elle est à nous la France, tu es un haineux. Tu vas mourir, tu vas aller en enfer", le voit-on distinctement hurler sur la vidéo à l'encontre du philosophe. Convoqué au commissariat de Mulhouse, Benjamin Weller s'y est rendu mardi et était encore entendu mercredi dans le cadre de sa garde à vue. Les policiers cherchent désormais à identifier également les autres manifestants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le philosophe Alain Finkielkraut, le 16 juin 2015.
Le philosophe Alain Finkielkraut, le 16 juin 2015. (JOEL SAGET / AFP)