Antisémitisme : la députée LREM Yaël Braun-Pivet visée par des menaces et injures

L'élue des Yvelines a déposé plainte. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris alors que l'Assemblée nationale a suspendu ses débats pour montrer son soutien à la députée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La députée LREM Yaël Braun-Pivet à l'Elysée à Paris, le 29 juuin 2020 à l'occasion de la réunion entre Emmanuel Macron et les 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Ces injures, elles sont adressées à la nation toute entière et à la République. Elles méritent notre révolte." Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a dénoncé, jeudi 18 février, à l'Assemblée nationale, les attaques et menaces antisémites reçues par la députée LREM Yaël Braun-Pivet. La présidente de la commission des lois a été visée par un courriel d'injures et menaces à caractère antisémite. "'Youpine', 'prépare-toi, bientôt les camps à nouveau'. Face à de telles immondices : dénoncer, porter plainte, ne jamais rien laisser passer", a écrit l'élue de la majorité sur Twitter.

Ce message reçu jeudi devait faire l'objet d'une plainte dans la journée, selon son cabinet. En début de soirée, le parquet de Paris a indiqué à l'AFP avoir ouvert une enquête préliminaire confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Devant l'Assemblée, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti avait lui-même annoncé le lancement de cette procédure. "Ces propos sont à vomir" et "je le souhaite de tout cœur : justice sera faite", a-t-il ajouté devant Yaël Braun-Pivet. Elle a reçu le soutien de l'Hémicycle.

Déjà une plainte en 2018

"Ce n’est pas la première fois mais cette fois-ci ça dépasse l’entendement", a déploré la députée vendredi sur BFMTV. "Il y a de l'antisémitisme en France aujourd'hui. Il ne faut pas le banaliser, c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de le rendre public parce qu'il y a de nombreuses victimes qui n'ont pas la position que j'occupe et ne peuvent le dénoncer", a-t-elle ajouté. Et Yaël Braun-Pivet de poursuivre : "Contrairement à de nombreux courriers que j'avais déjà reçu, il y a cette fois un mail et une adresse. (...) J'espère que nous retrouverons l'auteur de ces insultes."

En juillet 2018, Yaël Braun-Pivet, alors co-rapporteure LREM de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla à l'Assemblée, avait déposé plainte pour des injures sexistes et des menaces à caractère antisémite, après avoir reçu des dizaines de messages, notamment sur Twitter. En 2019, les faits antisémites ont connu une nouvelle hausse (+27%), après le bond de 74% enregistré en 2018, par rapport en 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.