Cet article date de plus de sept ans.

Allocations familiales : la Caf craint des situations "ubuesques"

Pourra-t-on vraiment appliquer la baisse des allocations pour les familles aisées ? Une mesure promise cette semaine par le gouvernement pour le 1er juillet prochain mais qui pourrait bien se heurter à des difficultés techniques.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La réforme sur la modulation des allocations familiales va être techniquement difficile à mettre en place © Maxppp)

La mesure sur la modulation des allocations familiales a suscité un tollé chez les politiques. Elle semble, en plus, techniquement difficile à mettre en place. Le gouvernement a décidé de diviser par deux les allocations pour les familles qui ont plus de 6.000 euros par mois de revenus, et par quatre pour celles qui ont plus de 8.000 euros. Dans les caisses d'allocations familiales, on s'arrache déjà les cheveux et on se demande bien comment on va appliquer cette mesure.

 

A LIRE AUSSI ►►► Tollé sur la modulation des allocations familiales

 

Premièrement, la caisse nationale d'allocations familiales estime qu'il faut embaucher 600 personnes minimum pour faire face à cette réforme, ce qui représente un budget d'environ 60 millions d'euros.

Plus facile à dire qu’à faire

Ensuite, il faut établir un lien direct entre les caisses d'allocations familiales et la Direction générale des finances publiques, seul organisme à connaître précisément les revenus des ménages. Il faudra sans doute aussi changer tout le système informatique.

 

En interne, on s'inquiète et on n'est pas sûr d'être prêt en juillet prochain. Mais c'est presque le quotidien, la suite, que l'on craint le plus, toutes ces vérifications et ces mises à jour. Quand un couple se sépare, que quelqu’un se retrouve au chômage ? Et que vont devenir les allocations partagées entre les deux parents ? "On va vite entrer dans des situations ubuesques ", selon une source à la caisse d'allocations familiales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.