VIDEO. Qui est Claire Thépaut, la juge d'instruction pointée du doigt par Nicolas Sarkozy ?

L'ancien président a dénoncé l'appartenance de la magistrate, qui l'a mis en examen, à une organisation syndicale classée à gauche.

AMBROISE BOULEIS, FREDERIC CROTTA et REGIS MATHE - FRANCE 2

Nicolas Sarkozy s'est attaqué aux deux juges d'instruction lors de sa riposte médiatique sur Europe 1 et TFI mercredi 2 juillet, après sa mise en examen pour corruption active, trafic d'influence et recel de violation du secret de l'instruction. L'ex-président de la République n'a cessé de les appeler ces "deux dames", avant de pointer du doigt l'une d'elles, stigmatisant son appartenance au Syndicat de la magistrature, organisation classée à gauche.

Une professionnelle avec des convictions

La "dame" en question est Claire Thépaut, juge d'instruction que France 2 avait rencontré en 2006, alors qu'elle officiait au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Les professionnels du droit qui ont travaillé avec elle la juge comme une professionnelle, avec des convictions, mais impartiale dans son travail.

Claire Thépaut est bien membre du Syndicat de la magistrature, mais ses confrères de l'Union syndicale de la magistrature (USM), moins politisée, n'hésitent pas à la défendre. "Les positions de la tête du Syndicat de la magistrature n'engagent pas individuellement l'ensemble des juges dans leur activité juridictionnelle, affirme Christophe Regnard. Il faudrait démontrer que Madame Thépaud a fait preuve de partialité ou a eu des propos particulièrement déplacés à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Et ce n'est pas le cas."

Claire Thépaut, juge d\'instruction lors d\'une entretien en 2006 au tribunal de Bobigny ((Seine-Saint-Denis))
Claire Thépaut, juge d'instruction lors d'une entretien en 2006 au tribunal de Bobigny ((Seine-Saint-Denis)) ( FRANCE 2 / FRANCE TV INFO )