Le parquet dément l'ouverture d'une enquête sur la campagne de Sarkozy en 2007

"Le Parisien" a affirmé qu'une enquête avait été ouverte, portant sur un système de fausses factures imputées à l'UMP pour la campagne présidentielle de 2007, similaire au système présumé de l'affaire Bygmalion.

Nicolas Sarkozy, le 27 mai 2014, à Madrid (Espagne). 
Nicolas Sarkozy, le 27 mai 2014, à Madrid (Espagne).  (PAUL WHITE / SIPA / AP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le parquet de Paris dément avoir ouvert, début juillet, une nouvelle enquête concernant Nicolas Sarkozy, et plus particulièrement sa campagne présidentielle de 2007. Selon Le Parisien (article payant), mardi 29 juillet, comme dans l'affaire Bygmalion, des investigations visaient un système de fausses factures présumées qui aurait permis d'imputer frauduleusement des dépenses de campagne du candidat sur les comptes de l'UMP.

Cependant, dans un communiqué, le parquet dément cette information. "Le parquet de Paris n'a ouvert aucune enquête préliminaire ni information judiciaire concernant la campagne présidentielle de 2007", martèle l'institution. Et de rappeler que deux dossiers ont été ouverts récemment : l'un sur l'affaire Bygmalion concernant la campagne 2012 et l'autre concernant un trafic d'influence présumé et pour lequel Nicolas Sarkozy est mis en examen notamment pour "corruption active". Contacté par France 2, le parquet national financier confirme également n'avoir aucune enquête de ce type sur la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy en cours. 

Communiqué du Parquet de Paris by ftvi

"Le Parisien" s'explique 

"Cette erreur provient d’un regrettable amalgame", a expliqué Le Parisien mardi après-midi sur son site internet. "Dans les faits, de nouveaux éléments sont effectivement apparus récemment dans le dossier Bygmalion", explique le quotidien : "le parquet de Paris a délivré, le 4 juillet, un 'réquisitoire supplétif' à la demande des juges d’instruction en charge de l’information judiciaire sur cette affaire de financement illégal présumé de la campagne de 2012 de l’ex-Président de la République." Un rebondissement qui ne concerne donc pas la campagne de 2007.