Affaire des "écoutes" : Nicolas Sarkozy va faire appel de sa condamnation pour corruption et trafic d'influence

L'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, a été condamné lundi à trois ans d'emprisonnement, dont un ferme.

L\'ancien chef de l\'Etat, Nicolas Sarkozy, le 1er mars 2021 à Paris.
L'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, le 1er mars 2021 à Paris. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le tribunal judiciaire de Paris a rendu son jugement. Nicolas Sarkozy a été condamné, lundi 1er mars, à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite "des écoutes". L'ancien chef de l'Etat va faire appel de cette condamnation, a annoncé lundi après-midi son avocate. C'est aussi le cas des deux autres condamnés, l'avocat Thierry Herzog et l'ancien magistrat Gilbert Azibert.

 Un "pacte de corruption". Le tribunal correctionnel a estimé qu'un "pacte de corruption" avait été conclu entre l'ex-président de la République, aujourd'hui âgé de 66 ans, son avocat, Thierry Herzog, et l'ancien magistrat Gilbert Azibert, tous deux également condamnés à trois ans de prison dont un ferme.

 Un jugement proche des réquisitions. Le 8 décembre, le Parquet national financier (PNF) avait requis contre Nicolas Sarkozy quatre ans d'emprisonnement dont deux ferme, en estimant que l'image présidentielle avait été "abîmée" par cette affaire aux "effets dévastateurs".

 Informations secrètes. Nicolas Sarkozy était accusé d'avoir tenté d'obtenir en 2014, par l'entremise de Thierry Herzog, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, alors haut magistrat, dans une procédure concernant la saisie de ses agendas en marge de l'affaire Bettencourt. Des informations qui devaient être délivrées par le magistrat en échange d'un coup de pouce pour un poste de prestige à Monaco.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SARKOZY

23h08 : Bonsoir @JulienAix (très belle ville, d'ailleurs !). Plusieurs choses à dire : d'abord, Nicolas Sarkozy a annoncé son intention de faire appel de sa condamnation, il va donc rester présumé innocent dans l'attente d'un second procès. Mais si cette peine de trois ans d'emprisonnement pour corruption et trafic d'influence, venait à être confirmée en appel, l'ancien président pourrait quand même, sur le papier, se porter candidat à l'Elysée. Il n'a en effet pas été privé de ses droits d'éligibilité par le tribunal. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à consulter cette page du site du Conseil consitutionnel.

23h08 : Bonsoir FI. Avec une telle condamnation (peine dispensée ou non) serait-il légalement possible pour N Sarkozy de se présenter à une future élection présidentielle ?

22h12 : "Il y avait toujours l'espoir pour les fidèles et le noyau dur de l'électorat des Républicains que le retour du patron soit la planche de salut, l’ultime recours face au marasme à droite". Malgré l'appel effectué par l'ancien président de la République, la condamnation de Nicolas Sarkozy dans l'affaire des "écoutes" compromet plus que jamais son avenir politique, estimait plus tôt Nathalie Saint-Cricq sur France 2.

21h32 : Voici le point sur l'actualité en milieu de soirée :

Jugement sans précédent : Nicolas Sarkozy est devenu le premier ancien président de la Ve République condamné à de la prison ferme. Un an (plus deux avec sursis) pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes". Une décision dont il va faire appel.

• L'utilisation du vaccin AstraZeneca va être étendue aux personnes âgées de 65 à 75 ans présentant des comorbidités, a annoncé ce soir sur France 2 le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'appuyant sur les dernières recommandations de la Haute Autorité de santé.

L'ancien ministre PRG Jean-Michel Baylet a été auditionné jeudi dernier à Paris par la brigade de protection des mineurs sur des accusations de viols et d'agressions sexuelles sur mineur. Des faits prescrits qu'il conteste, indique son avocat.

• Hospitalisé depuis près de deux semaines pour une infection, le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II âgé de 99 ans, a été transféré dans un autre hôpital de Londres pour subir des examens cardiaques.

18h48 : Jacqueline Laffont estime également que son client affiche toujours "un calme et une détermination forte à démontrer que ces affirmations ne reposent sur rien, et à démontrer son innocence".

19h27 : "La cour d’appel est faite souvent pour relaxer les personnes qui ont été injustement condamnées en première instance", affirme ce soir à franceinfo Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Sarkozy, qui a annoncé son intention de faire appel de sa condamnation à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence.

19h24 : Bonjour @Voyoucratie. Vous vous indignez du soutien apporté par Gérald Darmanin à Nicolas Sarkozy, condamné aujourd'hui. Rappelons que l'ancien président a annoncé son intention de faire appel, que cet appel est suspensif, et que l'ex-chef de l'Etat bénéficie à ce titre de la présomption d'innocence. Quant à Gérald Darmanin, il est en effet accusé d'abus de pouvoir par deux femmes, qui lui reprochent d'avoir utilisé son influence réelle ou supposée d'élu pour obtenir d'elles des faveurs sexuelles. Dans l'une de ces affaires, une enquête pour "viol" est en cours, et le ministre de l'Intérieur est placé sous le statut de témoin assisté. L'autre affaire a été classée sans suite.

18h33 : Séparation des pouvoirs? Où en sont les affaires d'abus de faiblesse, confiance voire viols de Darmanin au fait?

18h20 : "Chacun sait l'affection et le respect que j'ai pour Nicolas Sarkozy, qui a été un grand président de la République. En ces moments difficiles, il a évidemment mon soutien amical. Je n'oublie pas tout ce qu'il a apporté à notre pays."

S'il s'est refusé à "commenter une décision de justice", le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, vient d'apporter son "soutien amical" à Nicolas Sarkozy, condamné à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite "des écoutes". Rappelons que l'ancien chef de l'Etat a fait appel.

18h18 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité :

• Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite "des écoutes". L'ancien chef de l'Etat va faire appel de cette condamnation, a annoncé son avocate. C'est aussi le cas des deux autres condamnés, son avocat, Thierry Herzog, et l'ancien magistrat Gilbert Azibert.

• La maire de Paris, Anne Hidalgo, s'est opposée à la mise en place d'un reconfinement le week-end dans la capitale, mais a proposé de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie. "Je propose aux enseignants de faire cours fenêtres ouvertes en profitant du retour des beaux jours", a-t-elle notamment annoncé. Suivez notre direct.

• Emmanuel Macron a appelé à "tenir" encore "quatre à six semaines" avant de pouvoir envisager un assouplissement des mesures mises en place pour freiner la propagation du coronavirus.

• Hospitalisé depuis près de deux semaines pour une infection, le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II âgé de 99 ans, a été transféré dans un autre hôpital de Londres pour subir des examens cardiaques.

17h35 : "Cette condamnation suscite à la fois notre incompréhension mais aussi notre indignation. Le sentiment que nous avons aujourd'hui en écoutant les bribes de motivation délivrées par le tribunal, c'est que cette décision est en décalage total avec la réalité de l'audience", a déclaré l'avocate de Nicolas Sarkozy, Jacqueline Laffont.

17h56 : L'ancien chef d'Etat a été condamné à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence. Les deux autres prévenus, son avocat, Thierry Herzog, et l'ancien magistrat Gilbert Azibert, ont également fait appel de leur condamnation.

17h06 : Nicolas Sarkozy va faire appel de sa condamnation dans l'affaire "des écoutes", annonce son avocate.

16h47 : Bonjour @Poupou Non, l'ancien président a été condamné à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite "des écoutes".

16h46 : Bonjour à vous... Nicolas Sarkozy écope-t-il également d’une amende?

16h25 : Après Thierry Herzog, Gilbert Azibert fait également appel de sa condamnation, a fait savoir son avocat, Me Dominique Allegrini, à franceinfo. L'ancien haut magistrat a été condamné à un an de prison ferme pour violation du secret professionnel.

15h26 : Bonjour Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, estime que la condamnation de l'ancien président est l'illustration d'une justice "deux poids, deux mesures". Le secrétaire général d'EELV, Julien Bayou, salue pour sa part ce jugement.

15h21 : Bonjour FI, des réactions politiques à la condamnation de NS ?

15h07 : Thierry Herzog, condamné pour corruption à trois ans de prison dont un an ferme, va faire appel, font savoir ses avocats. "Nous sommes plus déterminés que jamais à obtenir la relaxe de Me Herzog qui est présumé innocent", ont déclaré Hervé Temime et Paul-Albert Iweins.

L'avocat Thierry Herzog arrive au palais de justice de Paris, le 10 mars 2014. (THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)


(THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)

15h11 : Bonjour @Malou, en effet Nicolas Sarkozy est attendu du 17 mars au 15 avril pour son deuxième procès dans l'affaire Bygmalion, qui concerne ses frais de campagne pour l'élection présidentielle 2012. Si vous ne vous souvenez plus de ce dossier, notre article à lire (daté de 2014) vous explique les principaux enjeux.

14h57 : Bonjour. N'y a t il pas un 2eme procès qui attend Sarkozy bientôt ?

14h55 : Bonjour @Karine, le délai d'appel est de dix jours francs, indique le site service-public.fr. Il est de un mois si la personne réside en dehors de l'Hexagone.

14h39 : Bonjour, sait-on sous quel délai les condamnés peuvent faire appel svp ?

14h54 : Nicolas Sarkozy est toutefois condamné à un an de prison ferme dans ce procès. Jacques Chirac avait été condamné à deux ans de prison avec sursis.

14h47 : Bonjour @Jules Non, Nicolas Sarkozy est le deuxième ancien président condamné sous la Ve République après Jacques Chirac en 2011. Ce dernier avait été déclaré coupable de "détournement de fonds publics" et "abus de confiance" dans un des deux volets de l'affaire des emplois présumés fictifs de la ville de Paris.

Le président Jacques Chirac, le 5 décembre 2006 à Mettlach (Allemagne). (FREDERICK FLORIN / AFP)


(FREDERICK FLORIN / AFP)

14h32 : Est ce la première fois dans l’histoire qu’un président de la République est condamné ?

14h29 : Bonjour @curieux, c'est exactement la même chose, cela dépend sur quoi on veut insister, la peine ferme ou le sursis.

14h28 : Bonjour FI, y a-t-il une différence entre 3 ans de prison dont 2 avec sursis et 3 ans dont 1 an ferme ou est-ce une tournure de langage différente qui signifie la même chose ? Merci de m'éclairer

14h51 : Bonjour @Lomig, la peine n'est pas exécutable immédiatement car aucun mandat de dépôt n'a été prononcé. Dans tous les cas, un appel serait suspensif.

14h26 : La peine est elle exécutable immédiatement ?

14h51 : Il est un peu plus de 14 heures, on fait le point sur l'actualité :

• Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes". Son ancien avocat, Thierry Herzog, et l'ancien magistrat Gilbert Azibert ont été condamnés aux mêmes peines.

Emmanuel Macron demande de "tenir" encore "quatre à six semaines" avant des assouplissements des contraintes. Suivez notre direct.


• Environ 26 milliards d'euros du plan de relance ont déjà été déployés depuis son lancement, a indiqué le ministre de l'Economie. Plus de 30 000 entreprises en ont ainsi bénéficié à ce stade, ainsi qu'un million de ménages et de jeunes.

Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais depuis décembre 2018, démissionne après une série de mauvaises performances.