Jacques Chirac : un homme politique plein de paradoxes

67% des Français sont attristés par la mort de Jacques Chirac et 79% jugent qu'il a été un bon président, selon Odoxa. Sa sympathie pourtant n'a pas effacé certains événements politiques qui ont jalonné sa carrière.

FRANCEINFO

Jacques Chirac, c'est une carrière faite de contradictions politiques : capable d'avoir des mots très durs sur l'immigration et ensuite de promouvoir la diversité de la France, de relancer les essais nucléaires et d'alerter sur l'urgence climatique. "Politiquement, il avait des pulsions de gauche (...) c'était embêtant pour un chef de la droite. Et puis après il avait des pulsions de droite, sur l'autorité, etc. C'était toujours un mélange en ébullition", se rappelle Franz-Olivier Giesbert, éditorialiste.

Chirac "sympathique"

Les Français qui n'étaient pas de son bord politique restent ambivalents au moment d'évoquer le bilan ou les affaires. Mais ils le trouvent "sympathique", ce qui lui a permis de devenir la personnalité politique préférée des Français après son départ de l'Élysée. Un homme aux deux visages qui aura suscité l'adhésion à la fin de sa vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacques Chirac, pensif à Krasnoznamensk (Russie), le 3 avril 2004.
Jacques Chirac, pensif à Krasnoznamensk (Russie), le 3 avril 2004. (PATRICK KOVARIK / AFP)