Revivez la première journée du procès de Michel Neyret

L'ex-numéro 2 de la police judiciaire de Lyon est jugé à partir du lundi 2 mai devant le tribunal correctionnel de Paris, pour corruption et trafic d'influence. 

L\'ancien policier Michel Neyret au tribunal de Lyon (Rhône), le 16 décembre 2014. 
L'ancien policier Michel Neyret au tribunal de Lyon (Rhône), le 16 décembre 2014.  (JEFF PACHOUD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Il se dit "soulagé" de pouvoir enfin s'expliquer. Le charismatique Michel Neyret, ex-numéro 2 de la police judiciaire de Lyon (Rhône), est jugé à partir de ce lundi 2 mai devant le tribunal correctionnel de Paris. L'ancien policier, aux états de service impressionnants, est notamment poursuivi pour corruption passive, trafic d'influence passif et détournement de scellés de stupéfiants. Il comparaît pour avoir fourni des renseignements et des services à des informateurs en échange d'un enrichissement personnel. 

Neuf prévenus au total. Michel Neyret a entraîné dans sa chute plusieurs personnes. Son épouse, Nicole, comparaîtra à ses côtés ainsi que trois policiers, l'ex-patron de l'antenne de Grenoble de la PJ Christophe Gavat, et deux anciens des "stups" de Lyon, Jean-Paul Marty et Gilles Guillotin. Trois membres présumés du milieu lyonnais, Gilles Bénichou, son cousin Stéphane Alzraa (en fuite) et Cyril Astruc seront également jugés, ainsi qu'un avocat, David Metaxas. 

Il encourt une peine de 10 ans de prison. Michel Neyet a effectué huit mois de détention provisoire. Il est depuis assigné à résidence à Vienne (Isère) et a l'interdiction de conduire. L'ex-flic encourt 10 ans de prison et 7,5 millions d'euros d'amende. Après 32 années de service, il a été révoqué de la police en septembre 2012 par Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur. 

Les relations sulfureuses entre indics et policiers au cœur du procès. La question des relations ambiguës entre policiers et "indics" sera au centre des débats, Michel Neyret ayant justifié ses pratiques par le souci "d'obtenir des résultats [grâce] à une politique offensive de recueil de renseignements qui sous-tendait l'existence d'informateurs de haut niveau".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NEYRET

19h18 : Retour au procès de Michel Neyret.L'ancien numéro deux de la PJ lyonnaise est jugé à partir d'aujourd'hui pour "corruption" devant le tribunal correctionnel de Paris. Notre journaliste Catherine Fournier suit les débats.

18h21 : L'audience au procès de Michel Neyret a repris. L'ancien numéro deux de la PJ lyonnaise est jugé à partir d'aujourd'hui pour "corruption" devant le tribunal correctionnel de Paris. Notre journaliste Catherine Fournier est sur place.

17h46 : Notre dessinatrice Elisabeth de Pourquery se trouve elle aussi au procès de Michel Neyret. Voici les esquisses qu'elle a réalisées durant l'audience.



(ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)

17h09 : L'ancien policier, Michel Neyret, fait son mea culpa lors de son audience. Notre journaliste Catherine Fournier est sur place.

16h34 : Michel Neyret reconnaît avoir parfois donné des informations à ses indics, pour instaurer une "relation de confiance".

16h22 : Au palais de justice de Paris, l'audience se concentre toujours sur le rapport entre Michel Neyret et ses "indics". Deux d'entre eux n'étaient pas inscrits au fichier des informateurs.

15h40 : "un bon informateur, c'est pas un one-shot, il faut créer une relation pour l'avoir sur une vie complète"

15h44 : Au tribunal correctionnel de Paris, le magistrat interroge Michel Neyret sur ses liens avec ses informateurs.

14h56 : Notre journaliste Catherine Fournier se trouve toujours au palais de justice de Paris, où le procès de Michel Neyret débute aujourd'hui. L'ancien policier est appelé à la barre.

(DOMINIQUE FAGET / AFP)

13h21 : Michel Neyret vient d'arriver au palais de justice de Paris. Notre journaliste Catherine Fournier est sur place. Vous pouvez suivre le procès en direct sur notre site.

13h10 : Quels sont les articles les plus lus sur francetv info ce matin ?

• Au 17 police-secours, les appels sont parfois insolites. Voici un florilège des perles reçues par le numéro d'appel d'urgence de la police.

• Michel Neyret, le célèbre flic lyonnais, est jugé à partir d'aujourd'hui pour corruption et trafic d'influence. Portrait.

• Prix du gaz, Code de la route, annulation des billets de train : qu'est-ce qui a changé au 1er mai ? Réponse ici.

10h15 : La rédaction de francetv info est sur le pont pour vous faire suivre l'actualité. La preuve avec une partie du menu de la journée :

• Catherine Fournier va se rendre au procès de Michel Neyret pour vous le faire suivre. Vous pouvez d'ores et déjà lire deux de ses articles consacrés à cette affaire.

• Clément Parrot prépare le début de l'examen de la loi travail, prévue demain. Vous saurez bientôt tout de ce que l'on trouve dans ce texte.

• Enfin, on parlera sport avec Pierre Godon, qui tentera de comprendre pourquoi les Anglais ne brillent pas en Ligue des Champions, cette année.


09h26 : Le célèbre flic Michel Neyret est jugé à partir d'aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris. Cet ancien ponte de la PJ lyonnaise est soupçonné d'avoir fourni des renseignements à des "indics" en échange d'un enrichissement personnel. Une affaire qui met en lumière les relations parfois troubles entre la police et ses informateurs. Le dossier Neyret a-t-il changé la donne ? Je me suis penchée sur la question dans cet article.

Un trafic d'héroïne démantelé dans le quartier de la Bourgogne, à Tourcoing (Nord), le 11 juin 2014. (M.LIBERT / 20 MINUTES / SIPA)

07h48 : Autre sujet qui fait la une de quelques quotidiens, ce matin : le procès de Michel Neyret. "Flic ou voyou ?" se demande Nice-Matin. De son côté, Libération en profite pour se pencher sur les relations "troubles" entre "les flics et leurs indics".