226 millions d'euros pour Paris IV et Paris VII

Valérie Pécresse a signé vendredi deux contrats de partenariat public-privé pour rénover les facultés parisiennes

Valérie Pécresse, ministre de l\'Enseignement supérieur et de la Recherche
Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (© AFP / Olivier Laban-Mattei)
Valérie Pécresse a signé vendredi deux contrats de partenariat public-privé pour rénover les facultés parisiennesValérie Pécresse a signé vendredi deux contrats de partenariat public-privé pour rénover les facultés parisiennes

Le contrat concernant Paris IV, signé avec un groupement mené par Bouygues Construction pour 28 ans, s'élève à 68 M d'euros. Celui de Paris VII, signé pour 30 ans avec un consortium mené par Vinci-GTM, s'élève à 158 M d'euros

En vertu de ces accords, les opérateurs prendront en charge la conception, la construction et l'entretien des bâtiments.

En contrepartie, l'Etat versera aux deux opérateurs pendant toute la durée du contrat un "loyer annuel", intégrant le remboursement de l'investissement réalisé par l'entreprise lors de la construction et le coût de l'entretien des bâtiments. Les loyers annuels pour Paris IV et Paris VII s'élèveront approximativement à 5 et 10 millions d'euros hors taxes, a précisé l'entourage de la ministre.

"Il s'agit des deux premiers contrats de partenariat public-privé universitaires", a assuré Valérie Pécresse lors de la signature organisée au ministère de l'Enseignement supérieur, en présence des présidents des deux universités et des représentants des entreprises concernées.

"A travers ces deux opérations, l'Etat s'engage pour un investissement global de 226 millions d'euros d'euros au bénéfice des universités parisiennes et de leurs 47.000 étudiants", a-t-elle ajouté, précisant que les deux projets seraient "intégralement financés par le budget du ministère".