Société : faire tout soi-même

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 19/09/2013Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Notre dossier se consacre à ceux qui font tout eux-mêmes : le pain, les vêtements, les légumes et même la maison ou la carrosserie. Le souci d'économie n'explique pas tout. C'est une éthique.

Quand cette femme va faire ses courses, elle ne sort pas de chez elle. Le rayon légume c'est son jardin. La petite Louise cueille elle-même le menu du mercredi.

Une tomate comme ça, quand on peut renverser la tomate et qu'il reste de la tomate dans l'enveloppe, on est récompensé.

A force de travail, elle a aussi fait pousser une maison. Avec 680 euros de RSA par mois, pas question de courir les magasins. Les meubles, le pain, les yaourts, la cuisine, tout est fait main chez cette Nantaise de 44 ans. Elle sait aussi stimuler l'imagination de sa fille.

Je garde ça, c'est les cheveux. Je mets des petits pois sur le poireau ça fait une dame. à des leçons de vie.

Les enfants sont sortis au monde mieux. Ils se prendront moins la grosse crise si on doit sombrer. Dans les radeaux de sauvetage c'est bien d'avoir des notions de faire et de prendre plaisir avec peu.

Pourtant elle n'était pas bricoleuse. Au décès de son conjoint, elle se retrouve avec cette maison en ruine. Dans ces 60 m2, elle refait tout sauf le toit. Électricité, plomberie, l'intérieur de cette ancienne animatrice sociale ne ressemble à aucun autre. Avec une chambre de fillette entièrement conçue par mamamn, jusqu'au lit.

Une découpe simple. Scie sauteuse, un assemblage.

C'est très simple, un assemblage.

Avec ses idées, son énergie, cette autodidacte du bricolage a économisé 20.000 euros. Astuces et savoir-faire, elle a trouvé tout ce qu'il faut sur Internet. Ce projet lui a ouvert de nouvelles portes et un solide réseau.

Il y a une ouverture car on est avide de conseils, donc on va glaner des savoir-faire, on regarde beaucoup. C'est facteur de relations humaines, riches.

Jeremy n'a besoin de personne pour fabriquer. Le vélo est entièrement fait maison. Chez lui, toutes les pièces portent sa marque.

Le lit, c'est une récup de barrière de sécurité. Je l'ai soudé avec des roulettes, c'est pratique.

Des luminaires aux rangements, il bidouille tout, né avec un tournevis à la main.

J'ai toujours fait ça, récupérer des trucs, bricoler. J'en ai quasiment fait un mode de vie.

Les Français sont de plus en plus nombreux autour des établis. Selon une étude, 53 % d'entre eux s'adonnent aux plaisirs du fait-maison.

C'est l'envie de singularité face a la répétition, la standardisation, les gens veulent faire de leurs propres mains.

Voici comment ce "Géo Trouvetou" a créé un prototype de véhicule à triple assise avec rotation et double pédalage intégré avec propulsion musculaire.

Il va y avoir une coque et ça va aussi aller dans l'eau.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==