Service civique : échec ou succès ?

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 03/05/2013Durée : 00h49

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Notre déficit va s'accroître encore. Bruxelles accorde deux ans a la France pour se redresser Le ministre de l'économie s'est félicité de cette décision européenne Le Président va défendre la position de la France dans 10 jours.

Elise Lucet : Merci. François Hollande se rendra cet après-midi dans le Doubs. Une option est offerte aux moins de 25 ans pour débuter dans la vie active : le service civique qui offre une expérience citoyenne et une indemnité mensuelle de quelques centaines d'euros.

Un peu perdue au milieu de cette troupe très masculine. Celia, 23 ans, fait son service civique chez les pompiers de Paris. Pour cette étudiante en master de science criminelle, c'est se rendre utile aux autres et une expérience en plus.

Pour moi, c'était acquérir une expérience en matière d'incendie. Et l'occasion de découvrir le secours à victimes, et se mettre au service des autres. s'adresse aux 16/25 ans. Un volontariat d'un an, indemnisé plus de 500 E par mois, vécu comme un bonus pour l'entrée dans la vie active.

Sur le CV, c'est pas inutile ! Pour un employeur, celui qui a pris des responsabilités, même s'il n'est pas forme, il a de la ressource et de la personnalité. Les employeurs adorent ça.

C‘est le lointain successeur du service militaire, supprimé par Jacques Chirac en 1996. Un engagement citoyen. Droite et gauche sont d'accord.

Un service civique volontaire, car l'engagement est un don de soi.

Aucun jeune entre 16 et 18 ans ne doit être sans solution ! Ou une formation, ou un contrat en alternance, ou un service civique.

Janis, 17 ans, sans diplôme, s'est engagé dans l'aide aux sans-abri. Pour ces jeunes qui ont décroche, aide à trouver sa voie.

C'est pas pour l'argent que je fais ça. Sinon j'aurais travaillé au McDo ou autre part. C'est pour aider les gens, avoir de l'expérience humaine.

Il y a aussi les déceptions. Florent a fait son service civique comme bibliothécaire. En fin de contrat il espérait une embauche. En vain.

A la Mairie de Paris, il y a environ 150 "services civiques". C'est normal qu'on passe par le concours. Mais qu'on nous donne la chance de passer ce concours. On n'a pas eu cette chance.

20.000 jeunes se sont engagés dans un service civique.

Le JT
Les autres sujets du JT