Sécurité sur les plages : vigilance requise

a revoir

Diffusé le 10/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Hier, une fillette de 7 ans s'est noyée dans les Côtes-d'Armor, près de Pléneuf-Val-André. Les parents ont donne l'alerte vers 19h30. Les maîtres nageurs sauveteurs redoublent de vigilance. Leur premier conseil, c'est de se baigner sur des plages surveillées.

Du sable, de l'eau, un terrain de jeu idéal. Mais cette plage n'est pas surveillée.

Elle monte sur la planche, je la tire, elle est contente. On ne va pas la où il y a des vagues, elle ne veut pas.

Les risques de noyades ici sont élevés. Le courant fort peut emporter les nageurs au large.

Il ne faut jamais combattre le courant, car aucun nageur n'est capable de le faire. Il faut simplement se laisser porter sur 200 ou 300 mètres. Il faut ensuite regagner tranquillement la plage, avec un angle d'environ 45 degrés.

Conseil numéro un des secouristes : préférer les plages surveillées.

Faites attention, il y a des nappes de pollution sur la gauche.

Depuis la plage, ces maîtres nageurs d'Ajaccio patrouillent toute la journée sur les 300 m de rivage.

On garde un oeil en particulier sur les personnes à risques, les très jeunes et celles qui sont âgées.

En pleine mer, pas de risque zéro non plus. A bord de ce voilier, le gilet de sauvetage est obligatoire.

Un homme à la mer! Pas de risque de noyade avec le gilet, car même en étant inconscient, on reste la tête hors de l'eau. Etre bon nageur augmente la survie, mais ne suffira pas. Le gilet est indispensable.

L'an dernier, près de 8 noyades sur 10 ont eu lieu en mer ou sur un cours d'eau.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==