Sécurité routière : les conseils

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 21/06/2013Durée : 00h49

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vilaine se sont enfin trouvés un nom. Ils s'appelleront les "Brétiliens". Ce matin, le Conseil national de la Sécurité routière a indiqué que l'installation des radars allait "marquer une pause". Une centaine d'appareils seront implantés d'ici fin 2013, mais le chiffre total ne dépassera pas 4.200 radars. L'idée est de moderniser les équipements.

Le plafond des 4200 radars en France ne sera pas dépassé. Mais voici les radars tronçons, qui calculent la moyenne d'un véhicule. Ou encore les radars embarqués qui se laissent doubler pour mieux verbaliser. Des radars toujours plus technologiques.

Ces radars jouent un rôle essentiel. 300 radars mobiles permettront de gagner en efficacité.

Pourtant, toutes les associations n'acceptent pas cette approche répressive du ministère de l'intérieur.

On s'aperçoit qu'un certain nombre de mesures ne sont pas comprises.

Il faut que les automobilistes adhèrent au système et changent profondément leur comportement.

On ralentit, on fait attention.

Pourquoi.

La peur du gendarme.

Je n'ai rien contre les radars s'ils sont placés en des lieux stratégiques en termes de prévention. Autre chose que des pompes à fric.

Autre piste de lutte contre la mortalité au volant, les nouvelles technologies qui déconcentrent. Et toujours l'alcool et la drogue.

C'est l'été sur le calendrier. Pour le ciel, ça peut attendre. Cette grisaille joue sur le commerce: Les ventes des professionnels de l'habillement ont chute de 30% en mai Beaucoup de consommateurs ont différé leurs achats.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==