Cet article date de plus de huit ans.

Second tour des élections municipales : les défaites PS

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

On revient maintenant sur ce qui a provoqué ce changement, à savoir les résultats du second tour. En 2008, la gauche dirigeait 29 villes de plus de 100.000 habitants contre 12 pour la droite. Désormais, la gauche ne dirige plus que 19 villes contre 22 pour la droite. La gauche tous partis confondus était à la tête de 509 communes de plus de 10.000 habitants, contre 433 pour la droite. Aujourd'hui, il y en a 349 à gauche et 572 à droite.

Un candidat socialiste en larmes à Brive-la-Gaillarde. Des militants PS effondrés à Toulouse. Ou abasourdis à Saint-Etienne. Dans 171 villes de plus de 9.000 habitants, des élus PS doivent quitter les mairies. Une défaite historique, notamment à Limoges où les électeurs ont mis fin à 102 ans de règne de la gauche.

102 ans, ça suffisait! Je suis Limougeaud depuis une trentaine années et ça ne bougeait pas beaucoup. Je suis content qu'il y ait du changement, chacun son tour.

Là, j'ai voté à droite mais avant, je votais à gauche. Je pense que Limoges avait besoin de changement depuis pas mal d'années.

Un vote sanction également contre le gouvernement, dont ont fait les frais six ministres qui figuraient sur des listes, dont Guillaume Garaud, Pierre Moscovici et François Lamy. Défaite cinglante également à Quimper pour un conseiller de François Hollande, Bernard Poignant. Certains électeurs lui reprochent sa proximité avec Ié président dé la République.

Il aurait fallu qu'il soit plus présent pour les Quimperrois! C'est pas à Rome ou à l'Elysée qu'il devait être, c'était sur place.

Là-haut, j'ai l'impression qu'ils sont déconnectés de la réalité.

Enjeux nationaux mais aussi locaux, c'est ce qui a dominé dans ce quartier populaire de Saint-Étienne.

D'habitude, je vote à gauche et là, j'ai décidé de voter à droite. Il y a beaucoup de choses qu'ils nous avaient promis et qui n'ont pas été réalisées. Ils ont plus réparé l'hôtel de ville que les quartiers.

Une colère également exprimée à Hayange, en Lorraine. Beaucoup ne digèrent pas la fermeture des hauts fourneaux de Florange.

J'étais PS tout le temps, maintenant je change de casaque! C'est Hollande qui m'a déçu.

Regardez ce que fait la gauche. Une politique de gauche, peut-être? Ils ont oublié les ouvriers, ils sont passés à autre chose, alors nous aussi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.