Cet article date de plus de huit ans.

Yasser Arafat : les experts russes du même avis que les Français

Après ceux de la Suisse et de la France, les experts russes ont rendu leurs conclusions sur les causes de la mort de l'ex-leader palestinien, Yasser Arafat. Les Russes excluent l'empoisonnement, comme les Français, mais à la différence des Suisses. Ces derniers dénoncent "une déclaration politique" de la part des légistes russes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

Deux sur trois : après les Français, les experts russes
sont les seconds à affirmer avec certitude que Yasser Arafat n'a pas été
empoisonné au polonium 210, une substance hautement radioactive. L'ex-leader
palestinien "est mort d'une mort naturelle et non du résultat d'une irradiation ",
a déclaré ce jeudi Vladimir Ouïba, le directeur de l'Agence fédérale d'analyses
biologiques.

Pour rappel, les juges français chargés du dossier avaient
ordonné l'exhumation de la dépouille du dirigeant, ce qui fut fait en novembre

  1. Une soixantaine d'échantillons avaient été répartis pour analyse entre
    trois équipes d'enquêteurs, suisses, français et russes, chacune effectuant son
    travail de son côté.

"Les Russes, ils avancent des choses sans donner la moindre valeur numérique, sans donner le moindre argument scientifique" (expert suisse)

Les premiers à rendre leurs conclusions début novembre, les experts
suisses, étaient restés très prudents, mais n'excluaient pas l'empoisonnement : "Notre point de vue n'a pas changé, c'est sûr, précise ce jeudi un expert suisse. On ne dit pas qu'on a la preuve qu'il est mort empoisonné par du polonium. On dit que les données qu'on a supportent raisonnablement la thèse de l'empoisonnement. Mais dire le contraire avec les mêmes données cela nous paraît vraiment fallacieux ", déclar le professeur François
Bochud, directeur de l'Institut de radiophysique appliquée de Lausanne. Ce dernier a réagit de manière virulente aux conclusions russes : "Ils avancent des choses sans donner la moindre valeur numérique, sans donner le moindre argument scientifique, donc pour moi c'est vide, c'est une déclaration politique ". "Ils n'ont pas communiqué leur rapport, ils disent simplement des conclusions que n'importe qui pourrait dire s'il avait envie de dire quelque chose ", assène François Bochud.

La veuve de Yasser Arafat conteste le rapport des Français

Début décembre, le parquet de Nanterre avait indiqué que les
experts français avaient conclu "à l'absence d'un empoisonnement
au polonium
210 de M. Arafat
". Pour eux, la présence d'un gaz radioactif naturel, le
radon, dans l'environnement extérieur, expliquerait les fortes quantités
retrouvées sur ses vêtements et dans ses os.

La veuve du dirigeant palestinien, Souha Arafat, avait
indiqué qu'elle allait contester ce rapport devant la justice française. Elle
ne s'est pour l'instant pas exprimée sur les conclusions des experts légistes
russes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.